Les Runes



Les runes !

Quels mystères et quelle puissance entourent ces lettres, anciennenment gravé dans le bois ou dans la pierre. De nos jours, les ésotéristes de tous bords commencent à peine à saisir une signification divinatoire qui leur est associé. Mais est-ce vraiment tout ce que l'on peut y trouver ? Non, bien sûr. Le Futhark (nom de l'alphabet runique définit par la valeur phonétique des six premières lettres qui le composent : Fehu Uruz THurisaz Ansuz Raidho et Kenaz. Au-delà d'un simple alphabet divinatoire, le Futhark est un système mystico-magique complexe, à part entière, et une voie de développement spirituelle d'une grande puissance. Beaucoup de sites, à ma connaissance, vous dévoilent le coté divinatoire des runes. Moi, en plus, je vous donne son côté magique, spirituel et pratique. Vous trouverez dans cette page une symbolique complète qui, avec une petite expérience de la magie, vous permettra de créer des rituels, des talismans et bien d'autres choses encore, dont la puissance vous étonnera.

Connaissez-vous les "Runes liées" ? C'est une particularité du Futhark qui est utilisé pour combiner l'énergie de plusieurs runes dans un même but, en associant ou en superposant celles-ci. Exemple : La rune "X" (Gebo) et la rune "e" (Isa) donnent la rune liée "x". J'utilise personnellement beaucoup ce système dans la création de talisman.

Il n'y a pas un seul alphabet runique, mais des alphabet. En fait, les runes sont parties de la Scandinavie pour s'étendre dans toutes les cultures celtes et germaniques, chacune adaptant les runes à son propre langage. Ne soyez donc pas surpris de rencontrer divers noms donnés aux runes, et même différentes rune ayant le même nom, mais étant graphiquement différente.

Vous trouverez aussi sur cette page les "Galdr" associés aux runes. Ce terme désigne en fait l'équivalent runique des mantras de l'Inde.

Les "stadha" ou "stodhur" sont pour leur part l'équivalent runique des différents système yogiques.

La majeur partie du symbolisme que vous trouverez ici est tiré des ouvrages sur les runes dont vous trouverez les références dans la bibliographie. Mais je ne peux que vous conseiller fortement l'ouvrage de Eric Panichi "Dialogue avec les runes" (éditions Jeanne Laffitte) et surtout l'excellent ouvrage de Edred thorsson "Futhark, manuel de magie runique" aux éditions Pardès.

Enfin, n'hésitez pas à jeter un oeil au glossaire situé au bas de cette page, pour voir la signification des mots que vous ne comprenez pas. Les abréviations E.C. et A.E.C. signifient respectivement Ere Commune et Avant l'Ere Commune.

Bonne lecture, futur Vitki ! :-))

 

 

(1) Fehu

Noms :

Germanique (GMQ) : fehu : propriété mobilière, bétail

Gotique (GO) : faihu : bétail, propriété mobilière

Vieil Anglais (VA) : foeh : bétail, argent

Vieux norrois (vieil Islandais) (VN) : : cheptel, argent

 

Fonctions magiques :

1. Renforcer les pouvoirs psychiques.

2. Être un canal pour le transfert ou la projection de puissance ; fehu est la rune pour projeter.

3. Attirer vers l'individu la puissance du soleil, de la lune, des étoiles.

4. Permettre le développement personnel et social.

5. Accroître la fortune personnelle.

 

Valeur phonétique : f ; F de feu.

 Interprétation ésotérique du nom : propriété mobilière; pouvoir.

Interprétation idéographique : les cornes d'un troupeau de bovins.

Mots clés : Force mobile, Énergie, fertilité, Création/Destruction (Devenir).

Galdr :

fehu fehu fehu ffffffffff fu fa fi fe fo of ef if af uf ffffffffff

Stadha :

Face au soleil. Les deux bras tendus vers le haut, le gauche sensiblement plus haut; les doigts pointés pour diriger la puissance; les paumes tournées vers le bas pour attirer la force.

 

IMAGES ET SYMB0LES ASSOCIÉS AU SIGNE

Les cornes des bovins. Le patrimoine, le cheptel, le troupeau, le bétail. Les richesses «mobiles».

ANALOGIES

Couleurs : couleurs du feu jaillissant, semblable à la lave des volcans.

Arbre : le noisetier, précoce et impatient.

Pierres : le grenat, rouge comme le sang (passions), la rhodonite - rose et noire (les extrêmes).

Animal : le cerf, représentant la puissance masculine et fécondante de la nature.

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

Cette première lettre évoque l'idée de mouvement et d'impulsion primordiales. Il s'agit d'une force jaillissante qui va ouvrir un cycle évolutif. Cette énergie est force et mouvement. La lettre FEHU peut aussi être associée à l'instinct, l'énergie pure émanant de zones très profondes de notre psychisme - c'est la volonté instinctive de créer, d'avancer, de goûter à l'expérience de la vie.

Les idées d'abondance et de richesse lui sont également associées, car elle désigne une énergie jaillissante qui n'a pas de limites, et qui est la base de toutes nos créations. C'est la force fondamentale, l'étincelle qui permettra le démarrage.

Le symbole du bétail rassemble à la fois ces connotations de force instinctive et d'abondance matérielle.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

La vie est centrée sur les instincts et les pulsions. Les désirs sont importants. Le besoin d'entreprendre ou de créer est puissant. Une forte énergie vitale alimente la personnalité. Elle révèle un grand pouvoir créateur potentiel. Il reste à le contrôler

 

VALEUR DIVINATOIRE.

L'idée de cheptel implique la force, la santé et la prospérité.

La lettre peut aussi désigner quelque chose que l'on entreprend. Un début, un commencement, une émergence.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIMÉ PAR LA LETTRE.

Elle invite à reconnaître la source fondamentale d'énergie qui demeure en nous, et à dialoguer avec elle, afin de mieux connaître nos désirs profonds, et de libérer ainsi notre potentiel. Reconnaître les instincts permettra de mieux les canaliser ou de les exploiter dans un autre cycle de développement.

   

 

(2) URUZ

Noms :

GMQ : uruz : aurochs

GO : ùrus: aurochs

VA : ùr : boeuf, bison

VN : ùr : bruine, pluie

 

Fonctions magiques :

1. Développer des processus créateurs par la volonté et l'inspiration.

2. Guérir et conserver une bonne santé mentale et physique.

3. Créer des circonstances favorables.

4. Induire le courant magnétique terrestre.

5. Réaliser les effets d'une cause.

6. Se connaître et se comprendre soi-même.

 

Valeur phonétique : u, v, ou de Ourse (un des symboles de la mère).

Interprétation ésotérique du nom : aurochs - la force originelle; la vache Audhumla dans les Eddas, ou la bruine - l'essence fertilisante originelle.

Interprétation idéographique : des cornes d'auruchs ou la bruine tombant.

Mots clés :

Modèle archétype, Organisation organique, Sagesse, Santé, Force vitale

Galdr :

uruz uruz uruz uuuuuuuuuu uuuuurrrrr uuuuuuuuuu

 Stadha :

Courbé à la ceinture, le dos horizontal et parallèle au sol. Bras et doigts tendus vers le sol. La tête tournée vers l'est.

 

ANALOGIES

Couleur : le bleu de la nuit dans laquelle scintillent les étoiles.

Arbres : le bouleau consacré à la déesse Mère, le sureau qui soigne et guérit.

Pierres : la pierre de lune, mais surtout l'azurite (couleur du ciel étoilé), ou les calcites ramassées dans les grottes.

Animaux : les bovidés en général, la vache (symbole de la mère).

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SIGNE

Sur le plan idéographique, cette lettre évoque une énergie qui se replie sur elle-même, ou qui semble abriter ou protéger quelque chose. Elle désigne aussi l'aurochs, ou le bison.

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

FEHU - l'énergie primordiale - a besoin d'un réceptacle afin d'accomplir le processus créateur. URUZ est ce réceptacle, et est donc en relation avec l'archétype de la mère. Elle désigne le pouvoir de gestation qui permet de donner une forme. URUZ est un sanctuaire au sein duquel s'accomplit le miracle de la vie. Elle renferme toute la sagesse intuitive, et la disponibilité de la Mère sur le plan cosmique. En elle se trouvent à l'état latent, la générosité, l'amour, la force, et la vitalité.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

Quand nous expérimentons URUZ notre conscience se replie sur elle-même en état de méditation ou de réflexion. Le silence et l'écoute ont la prépondérance sur l'expression et le mouvement. Nous sommes dans une attente active, une préparation à la naissance.

 

VALEUR DIVINATOIRE.

Evoque l'idée d'être en gestation, en préparation avant une nouvelle naissance. Nous pouvons bénéficier d'une protection active, ou d'un conseil judicieux. URUZ peut désigner toutes les formes d'aide qui viennent à nous. Elle peut aussi évoquer les circonstances positiùes qui assainissent notre vie, et amènent le recouvrement de la santé et de l'équilibre.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIMÉ PAR LA LETTRE.

Un temps est nécessaire pour intégrer l'expérience, ou pour se préparer à une nouvelle action. c'est donc la prudence qui est recommandée, et plus particulièrement la méditation et la réflexion, ou le recours à une aide protectrice. Au coeur de notre être demeurent les potentialités les meilleures. Par une méditation profonde, nous pouvons rencontrer ces richesses et les exploiter.

 

 

(3) THURISAZ

Noms :

GMQ : thurisaz: homme fort, géant

GO : thiuth : homme bon

VA : thora : épine

VN : thursi : géant

 

Fonctions magiques :

1. Détendre (activement).

2. Détruire les ennemis, maudire.

3. Éveiller la volonté par l'action.

4. Mettre en condition pour engendrer dans tuus les domaines.

5. Pratiquer la magie sexuelle.

6. Connaître la division et l'unité de toute chose.

 

Valeur phonétique: th étouffé comme dans l'anglais «thorn»; Entre le D et le T, ou encore comme le « th » anglo-saxon.

Interprétation ésotérique du nom : Àsa-Thôrr, l'ennemi des forces hostiles.

Interprétation idéographique : le marteau, ou l'épine sur une branche.

Mots clés :

Force de destruction/défense; Action; Puissance en mouvement; Orientation des polarités; Régénération (après la destruction).

Galdr :

thurisaz thurisaz thurisaz th th th th th th th th th th thur thar thir ther thor thu tha thi the tho th th th th th th th th th th

Stadha:

Face à l'est ou au sud. Se tenir debout, coude gauche courbé, main gauche sur la hanche, avec la paume sur l'os du bassin.

 

IMAGES ET SYMB0LES ASSOCIÉS AU SIGNE

Le géant - le fort. On y voit aussi le marteau du dieu Thor qui combat les géants.

 

ANALOGIES

Couleur : le rouge vif et lumineux du feu de l'expérience.

Arbres : les arbres possédant des épines ou des aiguilles - aubépine, sapin.

Pierres : hématite (riche en fer), jaspe rouge (symbole du combat spirituel).

Animaux : ceux qui sont combatifs et agressifs, mais aussi et surtout, le scorpion.

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

Représente la rencontre avec le monde terrestre et la blessure qu'elle provoque au moment de la naissance. Le géant est celui qui est né, il est un être instinctif dont la conscience spirituelle n'est pas encore totalement ouverte. Il vit et existe sur un plan matériel et terrestre. Thor est le seul dieu capable de mettre efficacement en péril les pouvoirs hostiles des géants ; grâce à son marteau, il est protecteur et défenseur.

L'épine dont il est question est celle qui réveille et stimule par l'expérience. Le fruit de l'union de FEHU et URUZ (les deux Runes précédantes) est la vie, et cette vie est tout d'abord instinctive et inconsciente (comme le géant). Mais les multiples expériences d'éveil amèneront la conscience (la Rune suivante), et le géant s'éveillera et deviendra un homme. C'est un processus d'enfantement.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

Sur le plan de la vie terrestre, nous devons nous battre et nous défendre, conquérir et vaincre, et en même temps conserver ce qui est acquis. THURISAZ évoque cet état de lutte permanente qui sera pourtant la base de notre développement. Notre être instinctif évolue en étant confronté aux expériences. A chaque fois que nous nous blessons aux expériences de la vie, nous naissons à nouveau et nous grandissons.

 

VALEUR DIVINATOIRE.

THURISAZ représente notre potentiel d'attaque et de défense, ainsi que notre capacité à vaincre et à combattre. Elle peut désigner une expérience d'éveil à travers la confrontation à quelque chose de violent et fort.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIME PAR LA LETTRE.

Notre être évolue à travers la confrontation aux expériences d'éveil, même si celles ci sont parfois difficiles ou interpellantes. Il ne faut pas reculer devant l'obstacle, mais l'affronter pleinement, en mobilisant tout le potentiel de combat.

 

 

 

(4) ANSUZ

Noms :

GMQ : ansuz : un dieu, un dieu ancestral

GO : ansus: un nom de dieu runique

VA : ôs: un dieu

VN : àss : un dieu, un des Ases.

Fonctions magiques :

1. Accroître les pouvoirs magiques, actifs et passifs, les dons de clairvoyance, etc.

2. Développer l'aspect convaincant et magnétique d'un discours ainsi que le pouvoir de suggestion et d'hypnotisme.

3. Acquérir la sagesse, l'inspiration, l'extase créatrices, et communiquer avec les dieux.

4. Bannir la mort et la peur par la connaissance d'Ôdhinn.

 

Valeur phonétique : a (o dans le futhork anglo-saxon)

Interprétation ésotérique du nom : l'Ase Ôdhinn.

Interprétation idéographique : le manteau d'Ôdhinn flottant dans le vent.

 Mots clés :

Réception - transformation - expression; Contenant / contenu; Connaissance nouménale; Inspiration; Extase; Chant; Mystères de la mort

 Galdr :

ansuz ansuz ansuz aaaaaaaaaa aaaaasssss aaaaa aaaaaaaaaa

 Stadha :

Face au nord ou à l'est. Debout et droit. Les deux bras tendus parallèlement, à peine inclinés vers le bas, avec le bras gauche plus bas que le droit.

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SlGNE

Désigne un dieu, une divinité ancestrale et peut être Odin lui-même. Il faudra cependant remarquer que la lettre a deux branches, qui représentent probablement les dons qu'odin fit au premier homme et à la première femme.

 

ANALOGlES

Couleur : le bleu du mystère, ou encore, celui du ciel.

Arbres : le frêne (inspiration poétique, prophétie), le tilleul (imagination, réceptivité).

Pierres : le lapis lazuli, le saphir, l'agate, l'aigue-marine, pierres du ciel et de l'eau.

Animaux : tous les messagers du ciel, et surtout, les corbeaux, les corneilles, les oies.

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL :

ANSUZ est le souffle, la conscience qui s'ajoute à la Rune précédente pour faire de l'être instinctif (le géant) un être humain. Le souffle (la vie) est le premier des dons offerts à l'humanité au moment de sa création. Le second est la conscience. ANSUZ - cadeau des dieux - est donc le principe de la connaissance. Avec le souffle vient la conscience. Cette Rune représente aussi l'inspiration, et le pouvoir du verbe, tel qu'il peut être expérimenté par le poète - Rune du mot, du verbe, de la musique et de l'incantation. La poésie est un chant sacré, et l'inspiration est une forme d'extase à travers laquelle se manifeste le contact avec le monde divin. ANSUZ, c'est la liberté de l'envol vers les mondes de conscience, qui sont aussi les mondes des dieux.  

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE :

L'être expérimente une ouverture de l'esprit et de la conscience. Il apprend à se focaliser sur la communication juste, et devient ainsi un élément transmetteur du monde de l'idéalité. Il développe son mental dans une direction non limitée.

 

VALEUR DIVINATOIRE :

L'intelligence, la connaissance, les aptitudes mentales. La communication. L'inspiration et la sagesse. Les situations d'enseignement, durant lesquelles notre conscience s'élargit.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIME PAR LA LETTRE :

Il est nécessaire d'ouvrir l'esprit, et d'élargir les horizons. Le mental abstrait peut être développé. Il serait souhaitable de retourner aux sources de la conscience par l'enseignement, la poésie, et l'inspiration.  

 

 

(5) RAIDHO

Noms :

GMQ : raidho: char

GO : raidha : char, promenade à cheval.

VA : ràdh : une chevauchée, un parcours

VN : reidh : chevaucher, chariot

Fonctions magiques :

1. Renforcer les potentialités et l'expérience rituelled.

2. Accéder au « conseil intérieur».

3. Aller consciemment vers les processus justes et naturels.

4. Épouser les rythmes individuels et cosmiques.

5. Obtenir justice conformément au droit.

Valeur phonétique : r

Interprétation ésotérique du nom : le char solaire et celui de Thôrr.

 Interprétation idéographique : une roue sous le chariot, dans le sens couché en tant que moitié de la roue solaire (voir la rune Sowilo).

 Mots clés :

Action droite et ordre; Loi cosmique cyclique; Religion - magie; Rituel; Rythme; voyage.

 Galdr :

raidho raidho raidho rrrrrrrrrr ru ra ri re ro rudh radh ridh redh rodh (rut rat rit ret rot) or er ir ar ur rrrrrrrrrr

 Stadha :

face au sud. Se tenir droit. Coude gauche plié, paume de la main gauche sur l'os de la hanche. La jambe gauche, ne touchant pas le sol, doit former un léger angle latéral avec la jambe droite. Le bras droit est solidement maintenu le long du corps.

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SlGNE :

Un chariot, un chemin, une roue permettant au chariot de se mouvoir. La chevauchée. Nous retirons de ces connotations l'idée de progression et d'avancement.  

 

ANALOGIES

Couleurs : le bleu azur, et le rouge lumineux de l'action.

Arbre : le chêne, image de l'ordre du monde.

Pierres : la topaze, le rubis, la sodalite.

Animal : le faucon.

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL :

La conséquence de l'ouverture de la conscience - ANSUZ - est la progression, l'élan vers l'avant - RAIDHO. Pour que cet élan soit conforme à ce qui a été enseigné ou découvert au sein de la Rune précédente, il est nécessaire qu'un plan de progression soit établi afin que l'ordre révélé soit respecté. La loi et la vérité qui ont été révélées en ANSUZ sont ici fixées et codifiées dans cette Rune. C'est pourquoi, elle est aussi la Rune de l'ordre, des valeurs, et de l'éthique. Elle est en relation avec les codes d'honneur, et la loi. Et cette dernière image évoque naturellement celle du guerrier, ou plutôt du chevalier. L'image du chevalier résume assez bien le symbolisme profond de RAIDHO, car on y voit l'idée d'avancement et de progression, en même temps que l'idéalisme, et l'adhésion à un code d'honneur. Par extension, le rituel, le rythme et la danse lui sont aussi associés.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE :

L'homme éprouve le besoin de mettre en mouvement ce qui l'inspire ou ce qui le guide. Il souhaite exprimer et communiquer son intériorité, et la manifester à travers les règles d'existence qu'il se construit, et qui sont basées sur ses valeurs. Ayant élargi son esprit, il construit ses valeurs.

 

VALEUR DIVINATOIRE :

La chevauchée appelle l'idée d'un cheminement, d'un voyage, d'un sentier à parcourir. Cette Rune peut aussi évoquer les situations de justice ou d'arbitrage, où l'on a recours aux lois et codes.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIMÉ PAR LA LETTRE :

Les expériences acquises n'auront de la valeur que si elles sont transformées en règles de vie, et appliquées à l'expérience quotidienne. La véritable discipline est le respect de nos valeurs intérieures profondes. Il est donc nécessaire de retrouver son rythme personnel, et ses propres valeurs. Armé de sa propre éthique, on pourra reprendre sa quête, et cheminer vers de nouvelles expériences.

 

 

(6) KENAZ

Noms :

GMQ : kenaz : torche

GO : kustna : grosseur

VA : cén : torche

VN : kaun : blessure, furoncle

 

Fonctions magiques :

l. Renforcer les aptitudes dans tous les domaines.

2. Développer l'inspiration créatrice.

3. Développer une plus grande concentration pour toute opération.

4. Opérer des régénérations, des guérisons.

5. Développer l'amour (spécialement l'amour sexuel).

 Valeur phonétique : k

Interprétation ésotérique du nom : le feu maîtrisé; crémation. Les noms gotiques et vieux-norrois sont accessoires - feu interne, inflammation, etc.

Interprétation idéographique : flamme de la torche.

Mots clés :

Énergie contrôlée; Aptitude; Transformation; Régénération; Volonté d'engendrer; Désir sexuel; Créativité. 

Galdr :

kenaz kenaz kenaz ku ka ki ke ko kun kan kin ken kon ok ek ik ak uk kaunnnnnnnn

 Stadha :

Se tenir droit, bras droit tendu et levé à 145°, bras gauche baissé d'autant (les deux bras formant donc un angle de 90°). La paume droite est levée, attirant la puissance tandis que les doigts de la main gauche sont pointés vers le sol, projetant les manifestations.

  

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SIGNE :

La flamme de la torche, ou la torche elle-même. On voit l'image d'un feu domestiqué et contrôlé, contrairement à FEHU qui représente un feu sauvage et jaillissant.  

 

ANALOGIES :

 Couleur : le rouge orangé de la flamme de la torche.

Arbres : le pin, ou le coudrier cher aux sourciers ou aux sorciers.

Pierres : la cornaline, l'opale de feu.

Animal : le dragon - énergie tellurique primordiale qu'il faut apprendre à domestiquer.

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL :

La maîtrise et la discipline induites par RAIDHO entraînent le développement de la créativité en KENAZ. Nous entrons avec elle sur un terrain de réalisations très pratiques. C'est le feu de l'âtre, de la forge, du foyer, le feu domestiqué. Le feu en état de contrôle, c'est le pouvoir créateur canalisé. C'est pourquoi cette Rune est celle de l'artiste ou de l'artisan, ou encore, du magicien. C'est la technicité permettant de contrôler la force afin de la diriger vers une réalisation bien définie. Elle demeure au plus profond de chaque créateur. Le feu sous contrôle permettra aussi de donner une autre apparence aux choses - c'est un processus de transformation et d'alchimie contrôlé, dans lequel la purification par les flammes est une étape importante.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE :

L'homrne développe ses aptitudes et multiples talents, il devient habile et technicien. Il apprend à manier et à contrôler l'énergie, évoluant ainsi vers la maîtrise du monde matériel. Il peut s'agir de l'artiste dans la fièvre créatrice, ou de l'étudiant apprenant à concentrer et diriger son énergie.

 

VALEUR DIVINATOIRE :

Peut désigner de grandes aptitudes à manipuler les énergies sur plusieurs plans : matériel (artiste - artisan), astral (sorcier - fascinateur), mental (technicien - ingénieur), spirituel (magicien, enseignant), social (politique). Une démarche de purification et de transmutation sous contrôle. Les créations, les réalisations, le développement des talents. Le monde du travail.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIME PAR LA LETTRE :

Il devient nécessaire maintenant de développer nos aptitudes par des réalisations concrètes, et conformément à ce qui a été appris, afin de nous tremper dans le bain de l'expérimentation. Un certain contrôle est souhaitable, ou une certaine discipline, mais trop de contrôle amènera le blocage de l'énergie. La création est un processus alchirnique. Pour la réaliser, il faut être capable de marier les contraires et les extrêmes d'une façon sage et prudente.

 

 

 

(7) GEBO

Noms :

GMQ : gebo: don, hospitalité

GO : giba : don

VA : gyfu : don, générosité

VN : gipt : don, mariage

(absent du futhark récent)

Fonctions magiques :

1. Développer la magie sexuelle.

2. Développer une initiation magico-sexuelle.

3. Engendrer une union mystique.

4. Accroître les pouvoirs magiques.

5. Générer l'harmonie entre frères, soeurs et amants.

6. Développer des influences magiques dans les humain et divin.

7. Acquérir la sagesse.

 

 Valeur phonétique : g dur, de gaieté ou gâteau.

 Interprétation ésotérique du nom : ce qui est échangé entre les hommes et les dieux.

 Interprétation idéographique: la croisée de deux poutres pour soutenir une structure ; l'interaction de deux forces.

 Mots clés :

Force magique; Donneur-donnant-donné-donné à; Extase; Sacrifice; Magie sexuelle

 Galdr :

gebo gebo gebo gu ga gi ge go gub gab gib geb gob og eg ig ag ug g a a a a f f f f f f f

 Stadha :

Se tenir jambes écartées, pieds droits, genoux immobiles. Les bras sont tendus en forme de X, les mains directement dans le plan des pieds.

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SIGNE

La croix indique l'interaction de deux forces, la rencontre , de deux énergies. GEBO peut désigner l'hospitalité, le don.  

 

ANALOGIES

Couleurs : la rencontre du bleu du ciel et du vert de la mer, la naissance de la couleur turquoise.

Arbres : tilleul (bien aimé du peuple), pommier (arbre de l'amour).

Pierres : rhodochrosite, jade, malachite.

Animaux : l'abeille (généreuse par le miel qu'elle nous donne), le dauphin (créature d'amour et de bonté), la baleine (fusion).

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

GEBO est un pouvoir d'harmonie et d'union, elle représente ce qui est échangé. C'est la Rune du don et du partage. Symboliquement, elle désigne les cadeaux que les Dieux ont offerts à l'humanité, mais elle désigne aussi la générosité dont l'homme peut être capable. Venant après KENAZ dans la suite de l'alphabet, GEBO enseigne que l'on apprend à donner généreusement lorsque l'on est devenu créateur, et inversement que la créativité implique le don. Après GEBO, il y a WUNJO, qui implique que la conséquence du don est la cohérence et l'harmonie au sein de la famille humaine. Dans une mesure plus large, GEBO devient la Rune de l'amour.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

La créativité de l'être devient une richesse que l'on souhaite partager. Les émotions et sentiments circulent et sont échangés librement.

 

VALEUR DIVINATOIRE

Elle pourrait représenter les situations ou nous rencontrons l'amour, l'échange et le partage. La nature du tirage précisera dans quel domaine plus particulier cette rencontre est possible. Elle évoque aussi l'idée de créer une relation, d'établir une communication, d'entreprendre un dialogue centré sur la réciprocité.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIME PAR LA LETTRE

Elle rappelle à l'homme qu'il peut apprendre à partager le fruit de sa créativité. Elle enseigne que le don donne un sens à tout ce que nous pouvons produire. C'est l'ouverture à autrui dans une attitude de don total qui permettra d'expérimenter l'harmonie de la cohésion et de la fraternité.

 

 

8 WUNJO

Noms :

GMO : wunjo : joie

GO : winja : pâturage

VA : wynn : plaisir, délice

VN : vend : (un nom de rune) joie, espoir

(absent du Futhark récent)

 

Fonctions magiques :

1. Renforcer les liens et attaches.

2. Invoquer la fraternité et l'harmonie.

3. Chasser les disputes.

4. Amener la joie et le bien-être.

5. Concrétiser les liens et la multiplicité des relations entre toutes choses.

6. Réunir des runes en vue d'un but spécifique.

 Valeur phonétique : w, comme le « oua » de ouate.

 Interprétation ésotérique du nom : parenté des êtres descendant d'une même source.

 Interprétation idéographique : la bannière du clan ou de la tribu, ou une girouette.

 Mots clés :

Harmonie; Bien-être; Fraternité; Union.

 Galdr :

wunjo wunjo wunjo wu wa wi we wo wun wan win wen won wo we wi wa wu

 Stadha :

Se tenir droit les deux jambes serrées. Le bout des doigts de la main gauche sur le sommet du crâne. Bras droit le long du Corps.

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SIGNE

 La forme peut évoquer une bannière, la bannière d'un clan. La joie, le plaisir, le bon temps.  

 

ANALOGIES

Couleurs : le jaune, le bleu et le vert.

Arbres : le chêne tutélaire (qui rassemble son petit monde autour de lui), ou le châtaignier (symbole du père de famille).

Pierres : aventurine, lapis lazuli.

Animaux : tous ceux qui vivent en communauté.

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

Après l'attitude de don de GEBO, l'harmonie est expérimentée au sein du groupe humain. Il y a eu partage et échange, et il en découle la cohésion. La bannière est le symbole autour duquel se réunissent les hommes adhérant à un même idéal ou descendant d'une même origine. L'idée d'harmonie au sein du groupe humain appelle la joie, le plaisir, le bonheur. C'est le moment où l'individu est intégré dans le groupe et reconnu comme une cellule d'un corps plus vaste - il conservera sa spécificité mais il choisira de s'extérioriser dans la vie sociale et amicale comme un retour aux sources vers sa famille humaine.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

Le besoin de rencontrer autrui devient intense. Le désir de participer à la vie sociale est impératif, il est perçu comme le moyen d'écouler la richesse de la personnalité, mais aussi comme le moyen de retrouver une famille, une origine, une source. L'être devient sociable, et dans cette ouverture à l'autre, il expérimente la joie et le plaisir.

 

VALEUR DIVINATOIRE

Le sentiment de la joie, du bonheur, de la joie de vivre. Désigne une collectivité, une famille, une fraternité. Etre uni, être relié. S'intégrer dans un ensemble humain, accéder à un positionnement ou une identité sociale, trouver sa place dans la société.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIME PAR LA LETTRE

Il est nécessaire de connaître notre « famille », quel que soit le sens que l'on accorde à ce mot. Il sera peut être envisageable de s'intégrer dans cette famille, et d'y trouver sa place, afin de vivre en harmonie sur le plan de la personnalité. Il est souhaitable d'apprendre à rencontrer l'autre.  

 

 

(9) HAGALAZ

Noms :

GMQ : hagalaz : grêle, oeuf (?)

GO : hagl : grêle

VA : hoegl : grêle

VN : hagall : grêle

 

Fonctions magiques :

1. Permettre l'accomplissement et l'équilibre du pouvoir,

2. Développer la connaissance et l'expérience mystiques et nouménales.

3. Permettre les opérations d'évolution et de transformation.

4. Protéger.

Valeur phonétique : h , de hache.

Interprétation ésotérique du nom : oeuf de glace ou semence de la vie et de l'archétype cosmiques primordiaux.

Interprétation idéographique : deux poutres droites (domaines de l'être) reliées par une barre transversale, selon la technique architecturale du colombage (: H :) ou l'archétype originel du flocon de neige.

Mots clés :

Modèle et structure du cosmos; Accomplissement; Union (oeuf cosmique); Évolution (à l'intérieur d'une structure); Protection.

Galdr :

hagalaz hagalaz hagalaz h h h h h h h h h h hu ha hi he ho hug hag hig heg hug (hul hal hil hel hol) oh eh ih ah uh

h h h h h h h h h h

 Stôdhur :

I. Se tenir droit les bras en croix, paumes tournées vers le haut.

II. Voilà une combinaison runique rituelle intégrale qui, correctement exécutée, est d'une grande puissance :

l. Se tenir droit les bras en croix. Face au nord, inspirer le plus profondément neuf fois ; puis se tourner dans le sens du soleil (du nord vers l'est), et chanter «hu ha hi he hu». Répéter cela dans les quatre directions, pour finir de nouveau au nord. Cet exercice peut être exécuté à partir de l'est durant le jour ou au lever du soleil.

2. Stadha de la rune N : nu na ni ne no (au premier tour) hu ha hi he ho (au second).

3. Stadha de la rune E : e e e e e e e e e e (au premier tour) hu ha hi he ho (au second).

4. Stadha de la rune I : i i i i i i i i i i (au premier tour) hu ha hi he ho (au second).

5. Stadha de la rune M : m m m m m m m m m m (au premier tour) hu ha hi he ho (au second).

6. Stadha de la rune T : tiwaz tiwaz tiwaz (au premier tuur) hu ha hi he ho (au second).

7. Stadha de la rune G : gu ga gi ge go (au premier tour) hu ha hi he ho (au second).

Treize tours sont effectués au cours de cet exercice. Videz votre esprit de toute pensée pendant cette opération. Tentez de faire le vide dans votre conscience.

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SIGNE

Un grêlon évoquant l'idée d'unité et de noyau. Deux poutres dressées, unies par une poutre latérale évoquant l'idée de structure, ou de charpente.

 

ANALOGIES

Couleurs : bleu clair et blanc.

Arbre : le chêne est le centre, l'arbre-roi, rappelant que l'univers est centré.

Pierres : cristal de roche, célestine.

Animal : le castor, meilleur « charpentier » du règne animal.

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

Le grêlon est le symbole d'un noyau, d'une unité. Cette unité a sa structure interne cohérente, perceptible à travers ses cristallisations particulières. HAGALAZ est le symbole du noyau profond de l'être, son centre, son unité interne. La structure interne et l'unité que l'homme expérimente au plus profond de lui-même sont à l'image du monde et de l'univers. Après l'extériorisation sociale de WUNJO, l'être revient à lui-même et découvre sa structure interne profonde. Ceci ne se réalise pas sans une certaine crise ou une certaine blessure. L'homme découvre en lui une structure qu'il n'est pas toujours capable de comprendre ou de réaliser, car la grêle (symbole de cette Rune) peut aussi blesser.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

Après s'être dispersée dans la vie sociale extérieure, la personnalité s'introvertit et découvre son noyau intérieur qui est une structure essentielle. Cette rencontre peut être douloureuse - c'est un moment particulier de crise, car l'être va devoir réorienter sa vie en fonction de son être profond.

 

VALEUR DIVINATOIRE

Les crises de restructuration qui animent notre vie et durant lesquelles l'essentiel apparaît. Découvrir une structure essentielle ou la bâtir de façon à ce qu'elle serve de base. Ce qui est essentiel et structurel et qui va éclore et se développer.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIMÉ PAR LA LETTRE

Il faut apprendre à entrer au plus profond de soi afin d'expérimenter la découverte d'une structure essentielle sur laquelle on bâtira sa vie. Reconnaître l'existence de ce noyau interne, c'est donner un sens à l'épreuve. Installer la structure essentielle peut parfois impliquer d'aller à contre courant de la société ou de la famille.

 

 

(10) NAUDHIZ

Noms :

GMQ : naudhiz : besoin, obligation du destin.

GO : nauths : nécessité, besoin.

VA : nyd : besoin, détresse

VN : naudh(r) : détresse, besoin, contrainte

 

Fonctions magiques :

1. Maîtriser la détresse ou l'orlög négatif.

2. Développer la volonté magique.

3. Développer les pouvoirs « spirituels ».

4. Utiliser la force de «résistance» sous volonté en vue de buts magiques.

5. Stimuler l'inspiration spontanée.

6. Éliminer haine et conflit.

7. Engendrer un besoin d'ordre.

8. Reconnaître le besoin personnel.

9. Protéger.

10. Pratiquer la magie sexuelle - pour obtenir un amant.

l1. Pratiquer la divination.

 

Valeur phonétique : n, de nécessité.

Interprétation ésotérique du nom : le feu vital délivrance de la détresse.

Interprétation idéographique : le piquet et l'archet, qui le fait tourner pour allumer le feu vital.

Mots clés :

Résistance; Détresse; Délivrance (feu vital); Progression vers un événement .

 

Galdr :

naudhiz naudhiz naudhiz nnnnnnnnnn nu na ni ne no nudh nadh nidh nedh nodh (nut nat nit net not) un an in en on nnnnnnnnnn

 

Stödhur :

I. Debout, le bras droit levé à l'oblique et le bras gauche baissé dans le prolongement du droit.

II. a) Stadha de la croix. Dire «oepandi nam ».

b) Après avoir dit la formule, poser les mains sur les hanches.

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SIGNE

Le feu du sacrifice. La nécessité, la contrainte. Graphiquement, un axe vertical (image du moi et de l'unité) transpercé par un axe incliné.

 

ANALOGIES

Couleurs : le noir et le rouge.

Arbres : le hêtre rigoureux et endurant, et le sapin.

Pierres : l'onyx, l'obsidienne.

Animaux : le chien, et ceux qui donnent l'impression d'être victimes.

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

Avec les idées de nécessité et de sacrifice, NAUDHIZ est une Rune un peu dure, tout dépendra du niveau de conscience par lequel on l'expérimente. Après la reconnaissance de la structure essentielle en HAGALAZ, il est nécessaire d'assumer cette structure, et d'épouser ce qu'elle représente, nécessaire d'adhérer pleinement à la vérité que l'on a reconnue. Mais cela demande un certain sacrifice des habitudes ou mécanismes avec lesquels nous avons construit notre vie. Le feu du sacrifice, ce sont les crises, les épreuves ou les réorientations qui assainissent notre vie. Elles font partie d'un processus de purification. La détresse naît de la non acceptation de l'épreuve, ou de l'incapacité à lui donner un sens.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

Assumer la contradiction entre la vie terrestre et le monde de l'intériorité ou de la vérité est une épreuve. La détresse qui en résulte fait partie de l'épreuve - le monde émotionnel est en crise. courageusement, l'homme assume son destin et l'épouse, il lâche prise.

VALEUR DIVINATOIRE

Les difficultés rencontrées sur le chemin, et les mécanismes de résistance que nous expérimentons dans notre moi personnel. Selon le niveau de conscience, on les considérera comme de la fatalité, l'expression d'un destin ou l'opportunité d'une évolution. Les situations où nous avons l'impression d'être soumis, d'être victime et de manquer de libre arbitre.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIME PAR LA LETTRE

Les difficultés rencontrées nous offrent l'opportunité de développer notre potentiel et de tester les capacités acquises. Il est parfois nécessaire d'assainir nos conditions de vie, afin qu'elles s'adaptent à ce qui est essentiel. Accepter la purification sans passivité, assumer l'épreuve et lâcher-prise.

 

 

(11) ISA

Noms :

GMQ : isa : glace

GO : eis : glace

VA : is : glace

VN : iss : glace

Fonctions magiques :

1. Développer la concentration et la volonté.

2. Annihiler, arrêter des forces dynamiques indésirables.

3. Intégrer l'ego dans un système multiversel équilibré.

4. Pouvoir contrôler et contraindre les autres êtres.

 

 

Valeur phonétique : i

Sens ésotérique du nom : matière / antimatière originelles.

Interprétation idéographique : le glaçon, ou la vague glacée des origines venant de Niflheimr.

Mots clés :

Monde de glace; Antimatière; Concentration; Ego.

Galdr :

isa isa isa iiiiiiiiii iiiiisssss (sssss iiiii) iiiiiiiiii

 Stôdhur :

I. Se tenir debout, bras serrés le long du corps.

Il. Se tenir debout, bras tendus au-dessus de la tête, les paumes se touchant.

  

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SIGNE

Un simple trait vertical, image d'unité et de simplicité. La glace, principe de concentration.

 

ANALOGIES

Couleurs : le noir et le blanc.

Arbre : le sapin, souvent associé à la neige.

Pierre : tourmaline (sous la forme de bâtonnet).

Animaux : le phoque, l'ours blanc (associés aux glaces).

 

VALEUR PHONÉTIQUE

I de isolé.

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

Après les épreuves de NAUDHIZ, ISA représente la personnalité constituée autour de ce qu'elle a d'unique et d'essentiel. La glace évoque la cristallisation, la matérialisation, ou la densification. Après les troubles émotionnels de NAUDHIZ, ISA est un retour vers la terre. Il s'agit de se concentrer à nouveau sur soi ou sur « moi » selon le niveau d'expérience, afin de retrouver son unité. Uunité autonome se constitue, le moi n'est plus dépendant du groupe, il est seul et indépendant. En même temps que l'ego, ISA désigne aussi la volonté personnelle ainsi que le principe de distinction et de séparativité.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

Les épreuves dépassées ont enrichi le moi. L'ego s'est construit et il a expérimenté ses limites. Il est maintenant une unité fonctionnant d'une façon unique et indépendante, de façon à former un individu. A ce stade, l'être souhaite expérimenter les extrêmes et s'individualiser, il pourra aller jusqu'à se séparer et se couper du reste du monde.

 

VALEUR DIVINATOIRE

Revenir à l'unité personnelle, s'occuper de soi ou de « moi ». Rassembler en une unité. Se distinguer, se particulariser, se définir, trouver sa spécificité. Egoïsme, solitude.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIME PAR LA LETTRE

Après les dispersions vient le moment où il faut intégrer l'expérience. Le moi ou le Soi se constitue. Il est nécessaire de valoriser ce qu'il y a d'unique en nous et nous distingue des autres. Rassembler les différentes fonctions de notre personnalité, ou les différentes zones de notre psychisme en un tout cohérent, et apprendre ainsi à concentrer les énergies.

 

 

(12) JERA

Noms :

GMQ : jera : (bonne) année, moisson

GO : jér : année

VA : gér : année

VN : ôr : année, (bonne) saison

Fonctions magiques :

1. Développer la fécondité, la créativité.

2. Amener paix et harmonie.

3. Illuminer.

4. Concrétiser la nature cyclique du multivers.

5. Concrétiser le mystère de la «circonférence omniprésente ».

6. Amener d'autres concepts à se matérialiser.

 

 

Valeur phonétique: j (prononcée "i" comme dans «iota»). Au cours de la période tardive du vieux norrois, après 600 E.C. environ, l'initiale "j" disparut dans les dialectes nordiques occidentaux et, dès lors, la rune représenta le "a".

Interprétation ésotérique du nom : le cycle de la vie, le cycle du soleil.

Interprétation idéographique : l'union sacrée du ciel et de la terre , ou le cycle été - hiver.

Mots clés :

Développement cyclique; Cycle solaire annuel (12); Récompense; Fruit - Résultat; Aigle.

 

Galdr :

jera jera jera jjjjeeeerrrraaaa JJJJJJJJJJ ju ja ji je jo (jur jar jir jer jor) jjjjeeeerrrraaaa

 

Stadha :

Se tenir droit, bras droit plié, le pouce de la main droite touchant le sommet du crâne. Le bras gauche plié selon le même angle que le droit, mais le bout des doigts de la main gauche touchant l'os de la hanche gauche.

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SIGNE

L'année ou la saison évoquant les cycles de temps. Plus particulièrement, la bonne saison, l'été, la moisson, évoquant la récompense. Deux angles en rotation autour d'un centre. Deux éléments en dialogue.

 

ANALOGIES

Couleurs : le bleu azur du ciel d'été, et le jaune des moissons.

Arbres : les arbres fruitiers.

Pierres : la citrine, la pierre de soleil.

Animaux : l'hirondelle, la cigogne associées aux saisons.

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

Le temps qui passe à travers ses cycles et qui présente à l'homme la succession des saisons, le retour périodique des mêmes expériences. ISA, l'ego constitué, repart dans les cycles d'expérience, il expérimente les cycles et le temps qui passe, apportant ses plaisirs et peines. La bonne saison évoque l'idée de récompense venant après les efforts, mais il s'agit d'un temps transitoire soumis à la rotation des cycles. Tout est en mouvement et en changement et findement, tout revient toujours au point de départ. La répétition des cycles est sécurisante lorsque l'ego a besoin de stabilité, mais elle peut être une source d'obsession, d'emprisonnement lorsqu'il a soif de liberté. A travers les saisons, le ciel et la terre s'unissent et se séparent pour produire les fruits terrestres. L'harmonie se crée pour se dissoudre plus tard, dans l'alternance du cycle.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

Le moi est confronté aux cycles de la vie. La conscience contemple les mécanismes d'évolution - naissance, jeunesse, vieillesse et mort. L'ego connaît de nombreux changements et de nombreuses adaptations, mais fondamentalement, il reste le même.

 

VALEUR DIVINATOIRE

Changements, renversements. Les choses bougent. Alternance, ambivalence, mouvement. Si l'on a semé, il est possible de récolter et de recevoir la récompense.Succès si l'on est dans l'épreuve - renversement et changement, si l'on est dans une position stable. La roue du destin tourne.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIMÉ PAR LA LETTRE

Il faut savoir s'adapter au changement et l'épouser. Le mouvement est une des caractéristiques de la vie. Il peut être sage de se rendre compte que tout ce que nous créons obéit à la loi des cycles et que pour chaque chose, il y a un apogée et un déclin. Ce que nous avons gagné nous est retiré. Quelque chose de nouveau nous sera donné. Il faut vivre dans l'enthousiasme de l'enfant qui découvre chaque chose avec émerveillement. Dans l'alternance et le mouvement, on peut créer l'harmonie si l'on accepte les changements.

 

 

(13) EIHWAZ

Noms :

GMQ : eihwaz ou iwaz : l'if

GO : eihwas : l'if

VA : éoh : l'if, ou eow : sorbier des oiseleurs

VN : ihwar : l'if (seulement en inscription runique)

Elle n'apparaît pas sous cette forme dans le Futhark récent, mais il possède yr : if; arc en bois d'if. Voir rune z.

Fonctions magiques :

1. S'initier à la sagesse de l'arbre du monde.

2. Concrétiser le mystère de vie/mort et se libérer de la peur de la mort.

3. Développer l'endurance spirituelle et une farouche volonté.

4. Développer créativité et vision spirituelles.

5. Se protéger des forces nuisibles.

6. Accroître le pouvoir personnel.

7. Communiquer entre les niveaux de réalité - les mondes autour d'Yggdrasill.

8. Se souvenir des existences passées.

 

Valeur phonétique : incertaine - quelque part entre e et L Cette rune est essentiellement un signe magique servant rarement pour écrire.

Interprétation ésotérique du nom : l'if en tant qu'arbre de vie et de mort - l'arbre du monde Yggdrasill

Interprétation idéographique : la colonne verticale de l'arbre multiversel

Mots clés :

Axe vertical du cosmos; Initiation nouménale; Vie/mort; Endurance; Protection.

Galdr :

eihwaz eihwaz eihwaz (iwaz iwaz iwaz) e e e e e e e e e e (un son neutre de voyelle muette) iwu iwa iwi iwe iwo iwo iwe iwi iwa iwu eeeeeeeeee

 

Stadha :

Se tenir debout, les deux bras tendus vers le bas formant un angle de 50° par rapport au corps. La jambe gauche (ou droite) est levée formant un angle identique.

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SIGNE

L'Arbre sacré, probablement celui qui servit au sacrifice du dieu Odin. Sur le plan idéographique, on peut y deviner un double crochet, unissant le monde d'en haut au monde d'en bas.

ANALOGIES

Couleurs : le rouge et le noir, mais le rouge domine.

Arbre : l'if, aux branches duquel s'est pendu Odin.

Pierres : cristal de roche, topaze, bois fossilisé.

Animal : le serpent (la mort et l'éveil de la conscience).

 

VALEUR PHONÉTIQUE

E, I ou EI.

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

Dans la tradition runique, l'arbre est le lieu privilégié où s'accomplit l'initiation. Dans le cas d'odin, il s'agit d'un if - arbre de mort ce qui fait de cette Rune celle de la mort initiatique. C'est la marque des renversements, bouleversements, remises en question. Après l'expérience des cycles et des répétitions, EIHWAZ marque une rupture, une cassure dans le rythme pour permettre le passage à un autre niveau d'expérience. C'est le sens profond de la mort, passer sur un autre plan de réalité et de perception.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

Avec JERA, l'homme a fait l'expérience de la répétition des cycles, et avec EIHWAZ, il va tenter d'échapper à sa condition habituelle pour pénétrer dans un autre cercle d'existence, il va rompre avec son rythme habituel, renverser sa position établie, remettre en question ses opinions. Ce sentier l'amènera à mourir à lui-même, mais cette mort n'est que la transformation qui lui permettra de renaître dans un autre monde, ou encore, d'être éveillé à une autre réalité.

 

VALEUR DIVINATOIRE

Remises en question. Renversements de situation. Morts, pertes, transformation. Nettoyage. Entrée sur un chemin initiatique à travers une épreuve ou une remise en question.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIMÉ PAR LA LETTRE

Pour découvrir de nouveaux horizons, il faut accepter de partir... Pour renaître à une nouvelle vie, il faut accepter de mourir à soi-même. Il sera peut être nécessaire d'assainir nos conditions de vie, et de remettre en question notre opinion. Par une purification en profondeur de notre environnement mais aussi de notre personnalité, nous pourrons changer de niveau de conscience ou naître à une autre vie.

 

 

 

(14) PERTHRO

Noms :

GMQ : perthro: procédé pour tirer au sort

GO : pairthra : cornet à dés

VA : peordh : pion d'échec (?)

VN (n'existe pas dans la version norroise, ses fonctions étant absorbées par : S et à

Fonctions magiques :

1. Percevoir l'Ôrlôg.

2. Pratiquer la divination.

3. Positionner les forces runiques dans le mouvement de la loi des Nornes.

4. Transformer une idée ou un événement en acte magique.

 

Valeur phonétique : p de passé.

Interprétation ésotérique du nom : la divination en tant qu'indicateur de l'drlôg les «lois originelles ».

Interprétation idéographique : un cornet à dés - en tant que procédé pour tirer au sort.

Mots clés :

Temps ; Cause à effet ; Évolution-changement

 

Galdr :

perthro perthro perthro pu pa pi pe po purdh pardh pirdh perdh pordh po pe pi pa pu peeeerrrrththththrrrroooo

 

Stadha :

Assis sur le sol, le dos droit. Soulevez les genoux en tenant vos pieds à plat sur le sol. Posez vos coudes sur vos genoux, les avant-bras inclinés vers l'avant. Face à l'ouest.

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SIGNE

 Un godet à dés, évoquant l'idée de hasard et de destin. Le godet à dés sert à la divination. La forme présente deux angles opposés.

 

ANALOGIES

 Couleurs : noir, bleu nuit.

Arbres : hêtre et pommier (austérité et connaissance).

Pierres : onyx, améthyste.

Animaux : corneilles (annonciatrices de Destin).

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

Le Destin en tant que puissance en action dans l'Univers. En termes runiques, elle désigne ce qu'il y a de plus spécifique et de plus particulier en nous et qui constitue notre devenir, si nous avons le courage de l'accepter. Elle représente donc aussi ce que nous pouvons apporter de mieux au monde :

Si NAUDHIZ désigne la maîtrise qui permet d'assumer pleinement son Destin, PERTHRO est le Destin lui-même, et son mécanisme. Ce mécanisme, c'est aussi la loi de cause à effet. Tous les actes semés auront des conséquences, et cela fait aussi partie du Destin de l'homme que d'assumer les conséquences de ses actes. Après EIHWAZ, Rune de l'initiation, la connaissance du Destin en tant que mystère est révélée à l'Homme.

Cette Rune est aussi celle de la divination et du discours oraculaire. Elle représente un état intérieur où le Destin est révélé, intériorisé, assumé.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

Au stade de PERTHRO, l'homme s'arrête et s'interroge. Dans un état de profonde réflexion, il peut découvrir qu'il a choisi lui-même la situation qu'il expérimente. Il découvrira qu'il est lui-même son Destin, mais comme l'indique la Rune précédente, il aura fallu qu'il passe par la remise en question et la mort avant d'accéder à cette compréhension. Cette connaissance génère la liberté en même temps que la responsabilité.

 

VALEUR DIVINATOIRE

Cette Rune nous conduit vers une connaissance en profondeur de nous-mêmes. A travers cette connaissance, nous découvrons les racines de notre Destin. Consultations, demande de conseil, travail de thérapie. Les Runes qui accompagnent PERTHRO peuvent nous proposer des images de notre Destin.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIMÉ PAR LA LETTRE

Il est recornrnandé de descendre au fond de soi et de questionner l'être intérieur. Une meilleure connaissance de soi révélera les mécanismes du Destin. Dès que ce Destin est révélé, il faut l'assumer pleinement, avec responsabilité, liberté et courage.

 

 

 

(15) ELHAZ

Noms :

GMQ : elhaz ou algiz : élan, protection

GO : algis : cygne (?)

VA : eolh : élan

VN : ihwar : (seulement dans les inscriptions runiques) if, arc en bois d'if.

Fonctions magiques :

1. Protéger, défendre.

2. Communiquer mystiquement et religieusement avec des êtres non humains sensibles.

3. Communiquer avec les autres mondes, spécialement Àsgardhr et les trois fontaines cosmiques d'Urdhr, de Mimir et de Hvergelmir.

4. Renforcer la hamingja (pouvoir magique et «chance») et la force vitale (voir la rune M pour plus d'informations pratiques sur cette forme).

Valeur phonétique : un z grammatical final, qui devint le r final du vieux norrois.

 Interprétation ésotérique du nom : force protectrice, valkyiur (Walkyries).

 Interprétation idéographique : les bois de l'élan, les branches (et les racines) de l'arbre, un cygne en vol, ou une main écartée.

Mots clés :

Protection - enceinte ; vie ; Tracé des branches et des racines ; Lien entre les hommes et les dieux.

 

Galdr :

elhaz elhaz elhaz z z z z z z z z z z (un son profond et vrombissant) uz az iz ez oz oz ez iz az uz zzzzzzzzzz (mmmmmmmmmm)

 

Stôdhur :

I. Se tenir droit les bras tendus et levés latéralement.

II. Conserver les bras dans la même position, mais à genoux, assis sur les talons. Garder le torse vertical avec la tête légèrement penchée en arrière.

III. Même position des bras, mais genou droit au sol, pied gauche en avant, cuisse parallèle au sol.

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SIGNE

 Les cornes de l'élan, la protection. Sur le plan idéographique, les racines ou les branches de l'arbre. La Rune semble servir d'antenne, de capteur. Une main ouverte dans un geste de protection.

 

ANALOGIES

Couleurs : le bleu du ciel, et l'or du soleil.

Arbre : le chêne protecteur, demeure des esprits protégeant le groupe.

Pierres : l'aigue-marine, la chrysocolle.

Animaux : l'élan, le cygne, l'oie (messagers de l'Autre Monde et protecteurs).

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

Venant après PERTHRO, ELHAZ va nous révéler quel est le véritable destin de l'homme. ELHAZ, c'est le monde de l'âme, c'est la communication avec le divin. Elle a la forme d'un homme qui tend les bras vers le ciel, en un geste d'invocation. ELHAZ est liée aux Walkyries, ces esprits protecteurs, filles d'Odin, accueillant les âmes des guerriers morts au combat pour les conduire au Walhalla, leur demeure jusqu'à la fin des temps. ELHAZ symbolise donc un état d'ouverture et de contact avec une autre dimension. Cette ouverture est la conséquence de l'expérience d'initiation vécue au niveau de EIHWAZ, révélée au stade de PERTHRO et expérimentée en ELHAZ. Cette expérience peut être dangereuse ou fatale pour qui n'y est pas préparé, car cette Rune évoque aussi un danger dans certaines traditions runiques. La main ouverte représente aussi la protection, ainsi que le fait de dissimuler et de rendre mystérieux. N'oublions pas que ce symbole fut longtemps celui des compagnons. ELHAZ désigne donc notre âme, notre pouvoir intérieur, notre enthousiasme, nos aspirations vers les mondes idéaux.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

Dans l'état d'ELHAZ, l'homme concentre tous ses efforts pour fusionner vers ce qu'il y a de plus élevé en lui. Il cherche à s'élever au delà des limites et contingences, il aspire à de nouveaux horizons, ou il pénètre dans un univers ou un environnement d'un niveau plus élevé et qu'il ne connaît pas encore.

 

VALEUR DIVINATOIRE

Une protection, une aide, une protection surnaturelle. Un guide, un accompagnant, un ami, l'esprit protecteur, la famille spirituelle. Nos besoins d'élévation, sur tous les plans. Les circonstances positives d'évolution.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIME PAR LA LETTRE

Le véritable Destin de l'homme est son ouverture vers les mondes supérieurs. Il est donc important de reconsidérer ce qu'il y a de plus élevé en nous et de consacrer du temps à sa manifestation. Ceci peut prendre l'allure d'un défi à relever. Pour accéder aux aspirations supérieures, nous devons accepter ce défi et nous dépasser.

 

 

(16) SOWILO

Noms :

GMQ : Sowilo : soleil

GO : Saugil : soleil

VA : Sigil : soleil

VN : sol : soleil

Fonctions magiques :

1. Renforcer les centres psychiques, les hvel.

2. Augmenter la volonté spirituelle.

3. Guider sur le sentier, vers 1'« illumination ».

4. Garantir la victoire et le succès par la volonté de l'individu.

  

Valeur phonétique : s

 Interprétation ésotérique du nom : la roue solaire sacrée.

Interprétation idéographique : une partie de la roue solaire dynamique qui devient la foudre.

 

Mots clés :

Roue solaire ; Volonté magique ; Guide ; Le but et le moyen de l'atteindre ; Succès ; Honneur.

 

Galdr :

sowilo sowilo sowilo ssssssssss ssssoooollll su sa si se so (sui sal sil sel sol) us as is es os so se si sa su sssssssssss

 

Stôdhur :

I. S'accroupir, mollets et cuisses joints sur toute leur longueur, fesses sur les talons. Garder le torse vertical, les bras posés sur les cuisses.

II. Conserver le corps dans la position de la rune S, mais pliez les bras sur les côtés pour que les articulations des coudes et des genoux forment la rune.

Ces stôdhur se retrouvent dans le terme vieux norrois knésôl (soleil coudé) qui décrit la rune S.

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SIGNE

 Le soleil, en tant que roue. La forme pourrait aussi évoquer la foudre ou l'éclair.

 

ANALOGIES

Couleurs : blanc et or du soleil, sur fond d'azur-

Arbres : le chêne fort et majestueux, le laurier.

Pierres : la topaze, la citrine, l'ambre.

Animaux : l'aigle (qui s'élève pour contempler le soleil) , le lièvre (rapidité).

 

VALEUR PHONETIQUE

S de soleil.

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

ELHAZ nous a montré que le véritable destin de l'homme est l'âme. SOWILO nous indique que cette âme peut fusionner avec ses semblables dans un véritable esprit d'osmose et de communion. Force et noyau du soleil, SOWILO est la source de toute vie et de toute lumière. Les âmes émanent de lui et convergent vers lui. SOWILO, c'est donc la famille spirituelle des âmes réunies. Mais il y a autre chose à voir en cette Rune. En tant que symbole du soleil, c'est aussi la source de l'illumination. Après ELHAZ, SOWILO enseigne donc qu'après le contact avec l'âme vient l'illumination, et la pleine clarté, la compréhension de tous les mystères. Par analogie et extension, cette Rune est donc aussi celle des instructeurs et des enseignants, dispensateurs de lumière. A ce stade de notre cheminement, elle exprime une victoire, car une étape décisive est accomplie, celle de l'illumination et de la fusion avec les âmes soeurs. Cette fusion peut révéler à l'âme sa véritable volonté.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

Dans l'état de SOWILO, l'homme se libère de ses attaches et il comprend. La lumière de la compréhension naît en lui, et il réalise l'unité des choses. Il comprend les causes. Cette compréhension le fait adhérer à la totalité. Il s'unit en conscience au groupe spirituel, ou à la famille spirituelle auquel il appartient.

 

VALEUR DIVINATOIRE

Une victoire, une étape franchie, un succès. Un changement de niveau de compréhension, un éclaircissement, une découverte. Un protecteur, un enseignant, un guide. Un éveil - dynamisme, rapidité. Manifestation de la véritabie volonté.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIMÉ PAR LA LETTRE

Il est conseillé d'assainir les conditions de vie, de purifier, et de faire le vide, afin que se manifeste une compréhension ou une illumination. Il faut se détacher de ce qui est obsédant pour s'élever vers un autre niveau de conscience, et considérer toute chose selon le point de vue de l'idéal que l'on s'est fixé comme objectif à atteindre.

 

 

 

(17) TIWAZ

Noms :

GMQ : tiwaz : le dieu Tir

GO : teiws : le dieu Tir

VA : tir : le dieu Tir, gloire

VN : Tyr : le dieu Tir

Fonctions magiques :

l. Obtenir de justes victoires ou succès.

2. Affirmer sa volonté spirituelle.

3. Développer le pouvoir de l'autosacrifice positif.

4. Développer la « force de la foi » en magie et en religion.

Valeur phonétique : "t" de tête ou temple.

Interprétation ésotérique du nom : le dieu céleste.

Interprétation idéographique : la voûte du ciel soutenue par la colonne universelle, et parfois la pointe de la lance.

Mots clés :

Justice ; Ordre du monde ; Victoire (conforme au droit) ; Autosacrifice ; Discipline spirituelle.

 Galdr :

tiwaz tiwaz tiwaz tiiiiirrrrr tu ta ti te to tur tar tir ter tor ot et it at ut (Tyr Tyr) Tiiiiirrrrr

 Stôdhur :

Se tenir droit, les bras tendus, baissés et légèrement écartés, selon la forme de la rune. Paumes face au sol, mais vous pouvez aussi essayer paumes face au ciel.

Ce stadha fut considéré comme une rune liée de :S: et :T: ; on le connaissait couramment comme la rune Sig-Tyr. Elle renferme les forces combinées de ces deux puissants symboles. Le galdr «Sig-Tyr Sig-Tyr Sig-Tyr» doit être utilisé pour invoquer sa force.

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SIGNE

 Cette Rune est souvent mise en relation avec le dieu Tyr, dieu d'ordre et de justice. Un axe central soutenant un toit. La colonne du monde soutenant la voûte des cieux. Le fléau de la balance.

 

ANALOGIES

 Couleur : bleu roi.

Arbres : châtaignier, chêne (arbres pères).

Pierres : Lapis lazuli, sodalite, saphir.

Animal : l'ours royal.

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

Au stade de SOWILO est venue l'illumination. Mais celle-ci n'est pas une fin, puisqu'elle n'est pas la dernière Rune. TIWAZ représente le ciel. La conséquence de l'illumination est donc la « montée au ciel ». Il faut cependant enlever au mot « ciel » sa connotation chrétienne. Le ciel est le territoire des dieux, c'est le monde de la conscience et de l'intelligence ; ce n'est pas le paradis, c'est tout simplement un autre plan de l'univers. Le ciel est le monde divin. Le principe du père est en relation avec le ciel, alors que le principe de la mère est en relation avec la terre. En « montant au ciel », l'humanité s'identifie au dieu père, et ceci implique responsabilité et justice. Ces deux dernières connotations - responsabilité et justice - sont des éléments de TIWAZ. Ainsi après avoir vécu l'illumination, l'initié découvre le dieu père en lui, il « monte au ciel » et retrouve son origine céleste. Cette identification le conduit à assumer le pouvoir divin, qui est responsabilité et justice.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

A ce stade, l'homme prend conscience de sa responsabilité. Il endosse une fonction de père, il devient dirigeant, protecteur, responsable d'une famille ou d'une organisation. Il s'implique socialement en toute conscience.

 

VALEUR DIVINATOIRE

Prendre une responsabilité familiale, professionnelle ou autre. Devenir chef ou père - s'impliquer socialement. Pouvoir autorité. Rencontrer quelqu'un qui va nous protéger. « Monter au ciel », c'est à dire changer de plan et élargir les horizons.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIME PAR LA LETTRE

Il est conseillé de traduire ce que l'on sait et ce en quoi on croit en responsabilités tangibles, en prenant un engagement social, familial ou autre. La volonté doit exercer son pouvoir sans despotisme - il faut régner sans écraser, en toute conscience.

 

 

 

(18) BERKANO

Noms :

GMQ : berkano: la déesse-bouleau

GO : bairkan: brindille de bouleau

VA : beorc: bouleau

VN : bjarkan : la déesse-bouleau runique (du VN björk: bouleau)

Fonctions magiques :

1. Renaître en esprit.

2. Renforcer le pouvoir du secret.

3. Dissimuler et protéger.

4. Maintenir et relier d'autres pouvoirs ensemble.

5. Réaliser l'unité de l'instant comme mère de toute chose.

6. Amener les idées à maturation dans un processus créatif.

Valeur phonétique : B de bébé.

Interprétation ésotérique du nom : Le noumène du bouleau en tant que terre mère.

Interprétation idéographique : seins de la terre mère.

Mots clés :

Terre mère ; Naissance ; Cycle naissance-vie-mort ; Contenant ; Instant.

 Galdr :

berkano berkano berkano bu ba bi be bo b e e e e e r r r r r (burk bark birk berk bork) ob eb ib ab ub beeeeerrrrr

Stadha :

Se tenir droit, le coude gauche plié, la paume gauche sur la hanche. Le genou gauche plié, les talons se touchant. Le pied gauche formant un angle de 90° avec le pied droit. Le coude et le genou forment les angles de la rune B.

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÈS AU SIGNE

 Le bouleau, la déesse du bouleau (déesse mère). Deux triangles - symbole de créativité sur les deux niveaux d'existence terrestre et céleste.

 

ANALOGIES

Couleurs : vert de la nature au printemps, brun et noir de la nature en automne.

Arbre : le bouleau (arbre de la mère).

Pierres : calcédoine, pierre de lune, agate mousse.

Animaux : le sanglier et la laie, images de la déesse terrestre.

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

BERKANO est la déesse mère. Chez les peuples nordiques, elle est souvent représentée par le bouleau. Cette Rune venant après TIWAZ indique bien que l'initié ou l'humanité éclairée ne peut rester sur le plan céleste, mais qu'elle doit revenir sur le plan terrestre. On peut y voir une allusion au processus de la réincarnation. Le plan terrestre est celui des naissances et des morts. En exprimant l'archétype de la mère, BERKANO indique en même temps le processus de la naissance et de la mort. La mère nous donne vie et naissance, et à la mort, nous retournons à la terre mère. C'est la Rune de toutes les naissances. Intégrer le processus du "nécessaire retour", peut conduire à une véritable sagesse. BERKANO est là pour nous rappeler qu'il ne sert à rien que l'homme et la femme deviennent des dieux, s'ils ne reviennent pas sur le plan terrestre.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

Ayant assumé ses responsabilités et ses choix, l'humanité peut devenir créatrice. C'est le moment particulier où l'on a envie de donner naissance à quelqu'un ou quelque chose. Nourris de maturité, nous essayons de donner nous-mêmes la vie.

 

VALEUR DIVINATOIRE

Une naissance, un début - on naît ou on renaît. Une création. La matemité, la grossesse, la naissance, mais aussi la mort qui est une nouvelle naissance (cela dépendra de la question et des Runes qui forment l'environnement). Le mot mort peut s'entendre au sens de mutation ou transformation.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIMÉ PAR LA LETTRE

Il est sage d'accepter que les choses se transforment : la mort justifie la naissance et vice versa. tout est passage, tout est transition, mais il ne faut pas refuser pour autant d'exercer notre pouvoir créateur, car il est un attribut de notre nature divine.

 

 

 

(19) EHWAZ

Noms :

GMQ : ehwaz: cheval, ou ehwo: les deux chevaux

GO : afhws : étalon

VA : eh : cheval de bataille

VN : for : cheval (seulement utilisé dans un contexte cultuel, et absent du Futhark récent)

Fonctions magiques :

1. Faciliter le «voyage de l'âme» à travers les mondes et projeter l'âme dans Midhgardhr.

2. Réaliser l'unité fondamentale du système psychosomatique.

3. Procurer confiance et loyauté.

4. Développer la sagesse prophétique.

5. Projeter son pouvoir magique.

6. Augmenter sa rapidité en tout.

Valeur phonétique : e

Interprétation ésotérique du nom : les dieux ou héros jumeaux sous la forme de chevaux.

Interprétation idéographique : deux poteaux s'élevant pour se rejoindre symbolisant les jumeaux divins (le symbole de l'âge du bronze représentait ces divinités) ; également l'image de deux chevaux se faisant face.

Mots clés :

Couple harmonieux ; véhicule pour voyager entre les mondes ; Fertilité ; Confiance, loyauté ; Mariage conforme à la loi divine.

Galdr :

ehwo ehwo ehwo eeeehwooooo ehwu ehwa ehwi ehwe ehwo ehwo ehwe ehwi ehwa ehwu eeeehwooooo (Essayer également avec le terme ehwaz)

 

Stôdhur :

I. Se tenir droit, les deux bras formant une barre oblique, le gauche pointé vers le haut, le droit vers le bas pour former une variante de la rune E .

II. Essayer aussi le stadha-double de la rune E : deux vitkar (généralement un homme et une femme) face à face, chacun adoptant la posture de la rune L, pour former la rune E .

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SIGNE

La Rune est en analogie avec le cheval. Avec un brin d'imagination, on pourrait imaginer que l'on n'a qu'à s'installer dans le creux de l'angle ouvert vers le haut, et qu'il commence à danser ou à galoper. Deux axes réunis par un angle ouvert.

 

ANALOGIES

 Couleurs : le jaune, le vert et le bleu.

Arbre : le frêne (arbre du voyage astral).

Pierres : l'agate, l'opale.

Animaux : le cheval, l'écureuil (pour leur mobilité).

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

Comme GEBO (voir Rune 7), EHWAZ est une Rune de dualité. Cependant, elle n'exprime pas l'union mais l'alternance, le mouvement, l'oscillation. Après TIWAZ et BERKANO, EHWAZ indique que l'humanité oscille entre le monde terrestre et céleste, et qu'elle doit elle-même créer l'harmonisation entre ces deux règnes. Après être redescendue sur la terre, elle remontera au ciel pour redescendre à nouveau, et ainsi de suite jusqu'à la fin des temps. Une des caractéristiques du cheval est le mouvement, et c'est précisément ce que cette Rune représente. Le mouvement du cheval implique aussi l'aventure, la découverte, et c'est aussi le propre de cette Rune. Le cheval est également un véhicule, or TIWAZ et BERKANO ensemble expriment aussi la rencontre du divin et du terrestre, donc du corps et de l'esprit. EHWAZ indique la dynamique d'opposition et d'harmonie de ces deux pôles.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

La dualité habitant l'humain le pousse sans cesse à explorer, à bouger et à voyager. L'énergie du mouvement le pousse et l'anime. C'est en fait le fruit de la vie qui se réalise en lui.

 

VALEUR DIVINATOIRE

Voyage, départ, mouvement, instabilité. Dualité, hésitation. Rencontre, confrontations.  

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIME PAR LA LETTRE

Il est sage de reconnaître en soi la dualité qui nous anime. Cette dualité ne doit pas nous partager, nous diviser ou même nous paralyser. Nous devons l'utiliser comme une source de mouvement et d'évolution, qui nous pousse à découvrir sans cesse de nouveaux horizons. C'est une preuve de responsabilité, de courage et de maturité que d'assumer le corps ET l'esprit.

 

 

 

(20) MANNAZ

Noms :

GMQ : mannaz : l'humain

GO : manna : l'homme (par rapport à la femme), l'humain

VA : mann : l'homme (par rapport à la femme), l'humain

VN : madhr : un homme (par rapport à une femme), un être humain.

Fonctions magiques :

1. Réaliser la structure divine dans l'homme.

2. Accroître les pouvoirs de l'intelligence, de la mémoire et de l'esprit en général.

3. Équilibrer les « pôles de la personnalité »,

4. Ouvrir le hugauga, 1'« oeil de l'esprit » (le troisième oeil).

Valeur phonétique : M de mûr.

Interprétation ésotérique du nom : l'ancêtre divin et le père du ciel.

Interprétation idéographique : mariage entre le ciel et la terre.

Mots clés :

Structure divine ; Lien divin ; Intelligence ; Androgyne ; Initié.

Galdr :

mannaz mannaz mannaz mmmmmaaaaannnnn mu ma mi me mo mun man min mon mon um am im em om mon mon min man mun mmmmmmaaaaannnnn mmmmmmmmmm

 

Stôdhur :

Se tenir droit, les coudes levés, les avant-bras croisés devant le visage ou derrière la tête. Utiliser le stadha de l'ancienne rune Z, qui devint la rune M madhr du Futhark récent. Dans les deux cas, le stadha augmentera la puissance de la tête (hvel).

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SIGNE

 L'homme, l'humain. Deux axes unis par une croix - une dualité harmonisée.

 

ANALOGIES

Couleur : turquoise (unit le bleu du ciel et le vert de la nature terrestre).

Arbres : l'érable (double et écartelé, comme l'homme), le houx.

Pierres : la turquoise, l'améthyste, la chrysocolle.

Animaux : le renard (dans sa double nature, sage et voleur, ressemble à l'homme). Et pourquoi pas l'homme lui-même.

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

La conséquence naturelle de l'oscillation en EHWAZ est l'harmonie en MANNAZ. En cette Rune, les pôles ont fini par s'harmoniser pleinement pour donner naissance à l'Humain sur le plan cosmique. MANNAZ est l'homme, mais ce n'est plus l'homme sur le plan habituel et commun, c'est l'humanité entière sur le plan des archétypes les plus élevés. MANNAZ est le prototype humain sur le plan cosmique, ce prototype se manifeste périodiquement en certains individus, mais il est appelé à se manifester en l'humanité toute entière. En elle, le divin et le terrestre se sont unis pour l'éternité. MANNAZ est donc un pont entre le monde actuel et le monde futur, elle est l'espérance d'une plus large réalisation, et les qualités les plus positives de l'humain lui sont associées.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

Il arrive un moment où l'on expérimente un instant de totale harmonie, même fugitif, ce moment est une incursion de l'absolu dans l'actuel - il faut le sauvegarder. A ce stade, on arrive au sentiment d'une certaine complétude, d'un certain aboutissement après des luttes, on se sent plus complet, plus entier.

 

VALEUR DIVINATOIRE

Harmonie, équilibre. Dépassement des hostilités et des obstacles. Bons sentiments - fraternité, humanité, solidarité, collaboration. Les extrêmes cessent de nous déchirer.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIME PAR LA LETTRE

Dans ce monde de mouvance, il serait sage de conserver à l'esprit qu'il existe une humanité réalisée sur un autre plan. cet état de réalisation, nous pouvons fugitivement le capter à chaque fois que nous installons en nous le pouvoir d'harmonie et de conciliation d'une façon authentique et sincère.  

 

 

 

(21) LAGUZ

Noms :

GMQ : laguz : un corps liquide (ou laukàz : poireau)

GO : lagus : eau

VA : lagu : mer, eau

VN : lögr : mer, eau (ou laukr : poireau) .

Fonctions magiques :

1. Guider à travers les difficiles épreuves initiatiques.

2. Accroître sa vitalité et sa force vitale.

3. Fournir de la puissance magique inerte afin de la modeler etde la structurer par la volonté.

4. Accroître le « magnétisme ».

5. Développer la «seconde vue ».

Valeur phonétique : L de lac.

Interprétation ésotérique du nom : l'énergie vitale et la croissance organique.

Interprétation idéographique : une vague, ou les feuilles vertes à croissance rapide du poireau.

Mots clés :

Vie ; Eau primordiale ; Passage vers la vie ou venant d'elle ; Croissance ; Puissance vitale.

 Galdr :

laguz laguz laguz llllllllll lu la li le la (lug lag'lig leg log) ul al il el ol lo le li la lu lllllaaaaaguuuuu llllllllfl  

Stadha :

Se tenir droit les deux bras étendus devant soi et pointés vers le bas. Les paumes sont tournées vers le sol, mais on peut aussi essayer avec les paumes vers le haut.

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SIGNE

 Un axe pointé vers le haut évoquant l'idée de croissance. Tout ce qui pousse et se développe : le poireau. La vague, la mer, le lac.

 

ANALOGIES

Couleurs : vert, blanc, bleu (l'eau, la nature, et le ciel).

Arbres : le pommier (initiation), le saule, le frêne (se développent dans l'humidité).

Pierres : les galets, l'opale, et aussi le corail.

Animaux : le dauphin, le saumon.

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

LAGUZ évoque tout ce qui croît et se développe, c'est pour cela que l'image de l'oignon ou du poireau se développant verticalement lui est associée. La mer et l'eau constituent les éléments de base de la vie et du développement. Ainsi l'idée de croissance succédant à MANNAZ, l'humanité sur le plan cosmique, souligne que la quête de l'équilibre et de la perfection n'est jamais achevée. Perpétuellement, cette quête se renouvelle et se développe. Cela semble signifier également que la réalisation de l'homme idéal, en tant que pont entre le terrestre et le céleste, n'est qu'une étape. Il s'agit bien sûr d'une étape fondamentale, mais ce n'est pas la dernière. Lorsque l'homme aura retrouvé son équilibre divin et premier, il lui restera encore à bâtir un nouveau monde et à exercer sa créativité d'une façon plus éclairée. LAGUZ souligne ainsi avec justesse la poursuite du processus évolutif. La vague, la marée, la mer, l'océan évoquent aussi l'idée de lâcher prise, de se laisser porter par l'énergie et de suivre la direction qu'elle prend. D'une façon indirecte, dans la tradition celtique, le lac est considéré comme la demeure des habitants de l'autre monde, susceptibles d'avoir un rôle initiateur.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

A ce stade, l'homme sent qu'i doit croître encore et se développer. Il s'abandonne au rythme vital qui le porte. Dans cet abandon, il trouve la croissance, le développement, l'évolution, le passage d'un état à un autre.

 

VALEUR DIVINATOIRE

Phase de croissance et d'évolution. Un passage. Guérison, accroissement de la vitalité. Les choses évoluent.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIMÉ PAR LA LETTRE

Pour réaliser la créativité, i1 est nécessaire de nous abandonner au flux vital. Dans ce flux vital est contenu le potentiel d'évolution. Si nous apprenons à nous abandonner au qlhme de la vie, elle nous conduit vers le changement de notre existence.  

 

 

 

(22) INGWAZ

Noms :

GMQ : ingwaz : le dieu Ing

GO : enguz ou iggws : le dieu Ing, un homme.

VA : Ing : le dieu ou le héros Ing

VN : Ing ou Yngvi : le dieu Ing (puis un nom de Freyr)

Fonctions magiques :

1. Stocker et transformer la puissance en vue d'utilisation rituelle.

2. Garantir la réussite de rites de fertilité.

3. Permettre la méditation, la concentration d'énergie et de pensée.

4. Libérer soudainement l'énergie.

Valeur phonétique : ng comme dans ping-pong.

Interprétation ésotérique du nom : le dieu de la terre.

Interprétation idéographique : f - l'homme et ses organes génitaux, 1'homme castré.

Mots clés :

Énergie latente ; Gestation.

 Galdr :

ingwaz ingwaz ingwaz iiiiinnnnggggg ung ang ing eng ong ong eng ing ang ung iiiiinnnnnggggg

 Stôdhur :

I. Se tenir droit, les doigts de la main se touchant au-dessus de la tête, les coudes formant des angles selon la forme de la rune.

II. Se tenir droit, les doigts de la main se touchant juste devant les organes génitaux, les coudes pliés pour former les angles de la rune NG.

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SIGNE

Le dieu ING, en relation avec FREYR, dieu masculin de la fécondité de la nature. Un carré ou un losange - figure géométrique complètement fermée évoquant l'oeuf ou la graine.

 

ANALOGIES

Couleurs : jaune, brun, noir, vert (les couleurs de la terre).

Arbres : l'aubépine, et le charme (liés à la procréation).

Pierres : la pierre de lune, le corail.

Animal : le bouc (symbole de génération, FREYR est le dieu associé à cette Rune).

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

La conséquence de la progression en LAGUZ sera le potentiel créateur en INGWAZ. Cette Rune représente le dieu de la fécondité et l'on aura ainsi compris le lien avec l'acte créateur. Cependant, nous pouvons deviner au départ de la forme géométrique qu'il s'agit d'un potentiel intériorisé, concentré, replié sur lui-même. Cette Rune fait un peu songer au symbole de l'oeuf. Celui-ci contient en lui assez d'éléments pour développer une vie complète et organisée, mais il doit encore éclore. INGWAZ contient en elle toute l'énergie de vie, mais elle doit encore s'écouler car elle est en gestation. Cette gestation est proche de la manifestation comme nous le verrons avec les deux dernières Runes. C'est donc la Rune de la concentration du pouvoir créateur avant sa pleine manifestation. C'est aussi une Rune qui parle de cohérence, d'organisation fonctionnelle, de construction et de matérialisation. Sur le plan alchimique, cette Rune est l'athanor qui donnera naissance à la pierre philosophale.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

Les capacités sont en gestation. Le travail est préparatoire. Les éléments sont présents, prêts à se manifester. Replié sur soi, on concentre l'attention, se préparant à l'expansion. Se placer en gestation en soi-même avant que vienne la lumière finale.  

 

VALEUR DIVINATOIRE

Période de concentration, repli sur soi, intériorisation. Gestation, projet à l'étude. Matérialisation. Fertilité, fécondité. Les choses s'organisent, une certaine cohérence s'installe, la construction est en cours.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIMÉ PAR LA LETTRE

Pour croître, et se développer encore, il est nécessaire de revenir à soi-même et de rassembler d'une façon cohérente tous les éléments créateurs. Après une période de gestation, l'acte créateur sera posé.

 

 

 

(23) DAGAZ

Noms :

GMQ : dagaz : jour

GO : dags : jour

VA : doeg : jour

VN : dagr : jour (absent du Futhark récent)

Fonctions magiques :

1. Atteindre un instant mystique par la pénétration du secret du paradoxe odinique.

2. Recevoir une inspiration mystique - le don d'odhinn.

 

Valeur phonétique : d ou th comme dans l'anglais «the».

Interprétation ésotérique du nom : la lumière du jour.

Interprétation idéographique: l'équilibre entre la nuit et le jour.

Mots clés :

Lumière ; Polarité ; Fusion ; « Paradoxe odinique ».

 Galdr :

dagaz dagaz dagaz dhdhdhdhdhdhdhdhdhdh daaaaaagaaaazzzz du da di de do dh dh dh dh dh odh edh idh adh udh od ed id ad ud daaaaagaaaazzzz

 

Stadha :

Se tenir droit, bras croisés devant la poitrine en forme de rune D, les doigts touchant les épaules.  

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÈS AU SIGNE

 Le jour, la naissance du jour. Deux axes reliés par une croix, deux polarités pleinement harmonisées. L'équilibre entre deux polarités, entre le jour et la nuit.

 

ANALOGIES

Couleurs : bleu lumineux et blanc.

Arbres : le bouleau, les sapins liés à la lumière.

Pierres : oeil de tigre, pierre de soleil.

Animal : le coq (annonçant le lever du jour).

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

Le moment particulier de l'aube renferme en lui-même toute la magie de cette Rune. C'est un moment d'une profonde harmonie, et en même temps un moment d'éveil à la vie dans lequel on devine tout le potentiel d'expansion et de développement. DAGAZ est donc une suite logique à INGWAZ, car si cette dernière représente la gestation, l'autre représente la naissance dans la lumière. L'harmonie et l'équilibre sont évoqués par les axes reliés par la Rune GEBO. Tout comme MANNAZ, DAGAZ est une Rune d'alchimie et de transmutation par l'équilibre des énergies opposées et contraires. Mais elle est plus encore puisqu'elle est la manifestation de la lumière, elle est donc une nouvelle naissance. Elle représente un réveil après un long sommeil qui n'était en fait qu'une préparation. A ce stade, nous sommes proches de l'accomplissement, l'humain a réalisé le processus évolutif, il s'est transformé lui-même et a exercé son pouvoir créateur pour permette l'évolution de son environnement. La Rune suivante lui donnera sa récompense et couronnera l'oeuvre.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

Après la gestation vient la découverte d'un nouveau paysage. c'est un nouveau moment de passage et de changement. certaines réalisations ont été accomplies, d'autres nous attendent. C'est le moment des prises de conscience et des bilans.

 

VALEUR DIVINATOIRE

Clarification, éclaircissement, compréhension. Bilan, prise de conscience. Clôture et découverte d'un nouvel horizon - passage. Découverte, après avoir accompli tout un processus de transformation.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIMÉ PAR LA LETTRE

Tout est accompli - le passé est derrière nous et devant nous il y a un nouveau cycle, ou un nouveau monde à explorer. Si l'on parvient à faire le bilan et à évaluer le parcours en voyant ce que l'on a acquis et réalisé, on se préparera à bénéficier des bienfaits à venir.  

 

 

(24) OTHALA

Noms :

GMQ : othala : propriété ancestrale

GO : othal : propriété .

VA : éthel : patrie, propriété

VN : ôdhal : nature, qualité innée, propriété (absent du Futhark récent)

Fonctions magiques :

1. Maintenir l'ordre parmi les siens.

2. Se concentrer sur des intérêts communs dans sa maison et dans sa famille.

3. Passer de l'égocentrisme au clanocentrisme.

4. Recueillir la puissance et la connaissance nouménales héritées des générations passées.

5. Acquérir richesse et prospérité.

Valeur phonétique : O de osmose.

 Interprétation ésotérique du nom : propriété immobilière héréditaire.

 Interprétation idéographique : propriété close interagissant dynamiquement avec l'environnement.

Mots clés :

Enceinte sacrée ; Pouvoir inné ; Liberté préservée ; Prospérité.

 Galdr :

othala othala othala oooooooooo ooooo othul othal othil othel othol othol othel othil othal othul ooooo

 Stôdhur :

I. Se tenir droit, les jambes largement écartées, comme pour le stadha de la rune G, et les bras dans la position du second stadha de la rune NG, les doigts se touchant devant les organes génitaux. En cours d'opérations, ce stadha est particulièrement efficace pour amener la volonté du vitki à se manifester.

II. Même position debout, les jambes largement écartées. Mais les bras adoptent maintenant la forme du premier stadha de la rune NG, les doigts se touchant au-dessus de la tête. Ce stadha est surtout efficace lorsqu'il s'agit de travailler sur l'inspiration.

 

IMAGES ET SYMBOLES ASSOCIÉS AU SIGNE

 La propriété ancestrale, le clos des ancêtres. Cette Rune en rappelle d'autres. D'une part, elle semble composée de deux KENAZ, et d'autre part, elle ressemble à INGWAZ à laquelle on a ajouté KENAZ vers le bas.

 

ANALOGIES

 Couleurs : or, rouge et bleu.

Arbres : aubépine (sert à clôturer un territoire), pommier (immortalité spirituelle).

Pierres : fossiles, turitella, oeil de taureau.

Animaux : les loups (pour leur vie communautaire).

 

SYMBOLISME FONDAMENTAL

Par ses connotations analogiques, OTHALAZ définit bien la finalité du parcours runique : devenir l'héritier de ceux qui nous ont précédés en y apportant notre note particulière. La propriété ancestrale évoque l'idée d'un patrimoine spirituel à recevoir. Au terme du parcours initiatique des Runes, l'initié réintègre son héritage. Il reçoit la tradition et le pouvoir de ses ancêtres, de ceux qui l'ont précédé et ont accompli le chemin avant lui. Tout est accompli et réalisé. Il n'y a plus aucune distinction entre son individualité propre et la lignée de ceux qui l'ont précédé. Seule compte la petite note particulière qui est sa contribution à l'oeuvre. OTHALAZ est une Rune ouverte et fermée à la fois. Fermée par le carré la rapprochant d'INGWAZ, elle indique que le patrimoine hérité est préservé et qu'il vit dans les limites et l'enceinte d'un monde qui est peut être bien un paradis terrestre. Mais l'angle ouvert vers le bas, est une ouverture indiquant une communication avec l'environnqment. OTHALAZ évoque donc une entité, une cellule qui a accompli sa fonction et sa destinée et qui demeure en relation avec le monde et l'univers.

 

ANALOGIES SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

L'humain retrouve sa famille, ses racines après un long périple. Il rentre chez lui. Il retrouve un sens à sa vie, il découvre la perle qu'il cherche depuis longtemps. Il intègre toutes ses fonctions en un tout cohérent. Il cesse de se concevoir comme un individu séparé et il fusionne avec quelque chose de plus vaste.

 

VALEUR DIVINATOIRE

Réalisation, accomplissement. Découverte d'un sens. Découverte des racines ou de la véritable famille. Fusion, communion. Se fondre dans quelque chose de plus vaste - s'intégrer, adhérer. Recevoir quelque chose qui nous est dû.

 

CONSEIL DE SAGESSE EXPRIME PAR LA LETTRE

Trouvons notre véritable famille. Il serait fou de penser que nous possédons vraiment ce qui nous appartient. Apprenons à trouver les liens nous unissant à ce qui est plus vaste.

 

 

 

 

 

Glossaire :

Aett : pl. aettir. VN. Famille ou genre. Terme utilisé tant pour chacune des trois lignes de runes de Futhark que pour les huit divisions du ciel et qui désigne aussi un groupe ou une division de huit.

Arbre cosmique (ou arbre du monde) : voir Yggdrasill.

Armanistes (Armanen, pl.) : Nom du groupe rassemblé autour des idées du mystique autrichien Guido von List (1848-1919).

Àsatrù : VN. Religion (trù) des Ases ou religion odinique. Nom utilisé aujourd'hui par les groupes religieux nordiques néo-germaniques.

Ases (AEsir sg. Àss, fem. Àsynja VN. Le génitif pluriel Àsa est utilisé comme préfixe pour signaler que le dieu ou la déesse est « un des Ases». Ex. : Àsa-Thorr). Les Ases : famille de dieux correspondant aux fonctions sacerdotale, magique, judiciaire et guerrière.

Destin : voir orlög.

Edda : VN. L'origine du mot est incertaine. Titre des anciens manuscrits traitant de la mythologie nordique. L'ancienne Edda dite poétique, est une série de poèmes composés entre 800 et 1270 E.C. L'Edda récente, ou Edda en prose, attribuée à Snorri Sturluson, aurait été écrite vers 1222 E.C., pour codifier à l'usage des scaldes (poètes) la mythologie de la religion odinique (Àsatrù).

Erilaz : pl. eriloz GMQ. vitki (voir ce mot), à la fois maître ès-runes, et prêtre (godhi).

Etin : issu du VN jötunn et du VA eoten. Il s'agit d'une sorte de géants célèbres pour leur force. Sert aussi, parfois, de nom générique pour tous les géants (par exemple, dans le VN Jötunheimr, etc.).

Formali : pl. forrnàlar. VN. Formule récitée pour attribuer un caractère magique à une action.

 Fylfot : ancienne désignation anglaise du swastika ou de la roue solaire.

 Fylgja : pl. fylgjur Le « double » : état nouménal attaché à chaque individu, dépositaire de l'ensemble des actions passées et à ce titre susceptible d'affecter la vie de la personne. Il peut être visualisé sous une forme féminine, animale ou abstraite.

Galdr : pl. galdrar. VN. Signifiait à l'origine «incantation» (le verbe gala signifie aussi « chanter victoire»), plus tard, la «magie» en général, et la « magie orale » en particulier.

Galdrastafr : pl. galdrastafir VN. Littéralement «couplet d'incantation». Définit ensuite un signe magique de différents types, constitué de runes liées et/ou de pictogrammes et/ou d'idéogrammes.

Gandr : VN. À la fois la puissance magique projetée et la baguette, le bâton ou le caractère qui la contienne et l'exprime.

Germanique : 1) La première langue parlée par les peuples germaniques avant le développement des différents dialectes (anglais, allemand, gotique, langues scandinaves...); également terme collectif pour désigner les langues appartenant à cet ensemble. 2) Terme collectif pour tous les peuples descendant du groupe germanico-linguistique (les Anglais, les Scandinaves, les Allemands...). Norrois (ou encore nordique) est une subdivision de germanique et ne concerne que la branche scandinave de l'héritage germanique.

Glodhker : VN. Feu ou brasier utilisé pour les rituels magiques.

Glyphes runiques : voir galdrastafr.

Gotique : désignation d'une langue orientalo-germanique aujourd'hui éteinte et du peuple qui la parla. On en trouvait encore quelques spécimens en Crimée au XVIIIe siècle.

Godhi : pl. Godhar. VN. Prêtre du culte odinique ou culte des Ases (Àsatrù).

Hamingja : pl. hamingjur. VN. Force magique dynamique ressemblant au mana et au manitu (manitou) d'autres traditions. Elle est souvent définie comme la «chance», la «force métamorphosante» ou 1'« ange gardien».

 Hamr : VN. La substance plastique constituant l'image de chaque individu, qui lui donne son physique. Elle peut être capturée et transformée par la puissance magique (hamingja) sur ordre de la volonté (hugr).

 Hàvamàl : VN « Les dits du Très-Haut». Le deuxième poème de l'ancienne Edda en vers; il contient des évocations de la sagesse, des mythes initiatiques et des chants magiques.  

Hugr : VN. Une partie de la structure psychosomatique correspondant à l'esprit conscient, à l'intellect, à la volonté.

Hugauga : VN. «L'oeil de l'esprit», un hvel (voir ci-dessous) spirituel au milieu du front. (c'est ce que d'autres traditions appelleront le «troisième oeil».)

Hvel : pl. hvel. VN. Littéralement, c'est la « roue » -correspondant au sanskrit chakra-un centre spirituel du corps humain où les forces magiques sont collectées, transformées et soit assimilées, soit projetées.

Monde : 1) L'intégralité du cosmos ou de l'univers (exemple : l'arbre du monde est celui qui traverse les neuf mondes) ; 2) L'un des neuf niveaux d'être ou plans d'existence formant le cosmos ordonné.

Multivers : jeu de mots à partir d'«univers» (un seul être), ce terme décrit les nombreux états d'entités (mondes) constituant cet univers. «Multivers» est utilisé lorsque l'accent est mis sur la multiplicité des êtres, alors qu'univers l'est si l'on accentue le caractère unitaire.

Nidh : VN. Ce mot signifie «insulte», «infâmie». Pour maudire quelqu'un ou quelque chose, on utilise des «nidh», des formes poétiques insultantes ou satiriques. Une personne abjecte est un nidhingr.

 Nornes (du VN Norn, pl. Nornir) : les trois êtres cosmiques complexes à forme féminine personnifiant le processus de cause à effet et la force d'évolution.

Noumène : adj. nouménal, concept magique ou vivant mais non physique à l'intérieur de l'ordre cosmique, non entendu pour autant dans un sens animiste; c'est encore tout ce qui participe de cette puissance spirituelle.

Odhroerir : VN. Excitant ou stimulant de l'inspiration. C'est à la fois le nom de la boisson poético-magique l'hydromel et de son contenant. 

Önd : VN. souffle vital.

Orlög : VN. Littéralement, la «couche primitive» (les lois originelles), c'est-à-dire, l'ensemble des actions passées (d'un individu ou du cosmos) affectant le présent et le futur. Grossièrement traduit par «destin», il est à l'origine de l'anglais «weird» (wyrd), destinée.

Ristir : VN. Instrument utilisé pour graver les runes.

Rune liée : deux runes ou plus superposées, parfois utilisée pour fourrer des galdrastrafir (voir ce mot).

Runistre : VN. rynstr « quelqu'un de très habile avec les runes»; synonyme de vitki runique.

Scalde : du VN skald c'est le poète qui compose des vers, magiques dès l'origine, dans les règles de l'art.

Signe : voir signing.

Signe sacré : voir galdrastafr.

Signing : pl. signingar. VN. signes ou gestes magiques exécutés d'un geste de la main et formant différents symboles magiques dans l'air, autour d'un objet ou d'une personne, auxquels ils transmettent leur puissance.

Stadhagaldr : VN. «Posture magique »: c'est la technique magique des postures runiques (stadha) associées à des incantations.

Taufr : VN. Magie talismanique ou le talisman lui-même.

Thurse : du VN Thurs, pl. Thursar. Géants célèbres pour leur bêtise et leur force.

Teinn : VN. Talisman.

Vanes (du VN vanir, sg. van) : la race des dieux de la troisième fonction (fécondité). Les principales divinités de ce groupe sont Freyja, Freyr et Njördhr. Au terme d'une longue guerre avec les Ases (voir ce mot), ils s'échangèrent des otages et vécurent en paix. Les Vanes qui passèrent dans le camp des Ases leur furent assimilés, tout en conservant leurs caractères spécifiques.

Vé : VN. «Enclos sacré » : le lieu du travail magique ; le nom d'un frère d'odhinn. (avec leur troisième frère, Vili, ils donnèrent la vie au premier homme Askr et à la première femme Embla).

Vieil anglais (également connu comme l'anglo-saxon) : langue parlée par les tribus anglo-saxonnes du sud de l'Angleterre d'environ 450 à 1100 E.C.

 Vieux norrois (également connu comme la langue des Eddas et de la poésie scaldique) : langue parlée par les Scandinaves de l'Ouest (Norvégiens, Islandais et Grands-Bretons) de l'époque viking (vers 800-1100 E.C.).

Vitki : pl. vitkar. VN. « Magicien, sage »: un magicien ou. quelqu'un versé dans la science des runes, pas nécessairement un godhi (prêtre) du culte des Ases, mais s'inscrivant dans le cadre des lois naturelles de ce culte.

 Völuspà : VN (Les Prophéties de la voyante). Premier chant de l'ancienne Edda, il traite de la cosmogonie, de l'anthropogonie et de l'eschatologie nordiques.

Walkyries : du VN valkyrja, pl. valkyrjur. Elles viennent «choisir (kjosa) les guerriers tombés au combat (valr)». Entités nouménales protectrices, semblables à la fylgja (voir ce mot), rattachées à certaines personnes qui les attirent ; une force liant les hommes et les dieux (spécialement Ödhinn).

Wyrd : mot vieux norrois qui a donné l'anglais modeme "weird" le destin. C'est une variante du mot «urdhr» qui est aussi le nom d'une des trois Nornes, le «Passé», « ce qui est devenu (et affecte le présent) ». On reconnaît un aspect de la notion indienne de karma.

 Yggdrasill : VN. L'arbre cosmique des neuf mondes ou plan du multivers.