Les prophéties à l'aube du XXIème siècle


L'an mil neuf cent nonante neuf sept mois,

Du ciel viendra un grand roy d'effrayeur.

Ressusciter le grand Roy d'Angoulmois,

Avant apres Mars regner par bonheur

Nostradamus, quatrain X, centurie 72.




   A l'aube de l'an 2000, beaucoup de gens s'inquiètent de notre avenir. Comment notre société finira-t-elle le millénaire ? Dans quel monde grandiront nos enfants ? Vivrons-nous dans un monde meilleur, ou bien allons-nous avancer la destruction de notre planète ?

De plus, l'avidité de l'homme moderne nous a conduit à provoquer de sombres menaces qui se profilent à l'horizon, comme un couperet au-dessus de nos têtes : Trou dans la couche d'ozone, bug de l'an 2000, déforestation, menace nucléaire, déchets radioactifs, réchauffement de la planète, guerres, famines, drogues, chômage, pollution des océans, SIDA, maladies génétiques, vaches folles, sang contaminé, etc...

Aux cris d'alarme des scientifiques conscients du danger que nous encourrons, se joignent les avertissements de nombreux prophètes qui, depuis le début de notre civilisation, nous annoncent que notre civilisation s'achèvera dans un conflit apocalyptique.

Une remarque est tout de même importante à souligner : le mot apocalypse ne signifie pas la fin du monde. Ce mot vient du grec "apocalypsis" qui signifie "révélation". En d'autres termes, cette "apocalypse" n'annoncera pas la fin du monde, mais bien l'arrivée d'un monde nouveau, où l'homme connaîtra son âge d'or...



Pour de nombreux prophètes, l'éclipse du 11 Août 1999 présage le début de l'apocalypse...


I/ L'apocalypse de St. Jean :

Ecrite aux alentours de 96 après J.C., l'apocalypse de Jean se compose d'une série de visions de l'apôtre (bien que l'auteur soit discuté), au cours desquelles il aurait vu divers prophéties devant se réaliser pour l'avènement de Jésus-Christ. Dans son texte, Jean annonce qu'après avoir "mangé un étrange petit livre qui lui permettait de voir dans l'avenir", il fut transporté au paradis et invité à ouvrir le livre aux sept sceaux, contenant les secrets de l'apocalypse. Dans ce livre est présager la venu d'un antéchrist, qui asservira le monde en attendant que le Christ ressuscité vienne délivrer l'humanité. C'est ainsi qu'il annonce "le nombre de la bête" comme étant un "nombre d'homme", et qui est 666. A noter que la première fréquence radio ayant existé était "666", et que le numéro de téléphone reliant la terre à la lune lorsque Neil Amstrong y posa le pied le 21 Juillet 1969 était 666.666.

"Et je vis s'élever de la mer une bête qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ses cornes dix diadèmes. Cette bête que je vis était semblable à un léopard; ses pieds étaient comme des pieds d'ours; sa gueule comme la gueule d'un lion, et le dragon lui donna sa force et sa grande puissance." Apocalypse de Jean, chapitre XIII, versets 1 à 8.

Elle (la deuxième bête) "avait deux cornes semblables à celles de l'agneau, mais elle parlait comme le dragon. Et elle exerça toute la puissance de la première bête [...]. Elle fit de grands prodiges, jusqu'à faire descendre le feu du ciel sur la Terre devant les hommes. [...] Son nombre est 666." Apocalypse de Jean, Chap. XIII, vers. 12-19.

Dans ces chapitres, certains ont reconnu la bête comme étant les médias, dons les cornes représenteraient les antennes (des T.V.) et les diadèmes des paraboles. Il est aussi écrit que "il lui fut donné le pouvoir d'animer et de faire parler l'image de cette bête". N'est-ce pas là une bonne description d'une télévision, vu par un homme du 1er siècle ?


II/ L'annonce de l'apocalypse par Jésus, relatée dans le chapitre XXIV de l'évangile selon St. Matthieu :

Comme Jésus s'en allait, au sortir du temple, ses disciples s'approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions. Mais il leur dit : Voyez-vous tout cela ? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée.

Il s'assit sur la montagne des oliviers. Et les disciples vinrent en particulier lui faire cette question : Dis-nous quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ?

Jésus leur répondit- Prenez garde que personne ne vous séduise Car plusieurs viendront sous mon nom, disant: C'est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens. Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerre : gardez-vous d'être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera Pas encore la fin. Une nation s'élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et es tremblements de terre. Tout cela ne sera que le commencement des douleurs.

Alors on vous livrera aux tourments, et l'on vous fera mourir ; et vous serez hais de toutes les nations, à cause de mon nom. Alors aussi plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres. Plusieurs faux prophètes s'élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens. Et parce que l'iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé. Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin.

C'est pourquoi, lorsque vous verrez l'abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint,-que celui qui lit fasse attention !- alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes; que celui qui sera sur le toit ne descende pas pour prendre ce qui est dans sa maison ; Et que celui qui sera dans les champs ne retourne Pas en arrière pour prendre son manteau. Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là! Priez pour que votre fuite n'arrive Pas en hiver, ni un jour de sabbat. Car alors, la détresse sera si grande qu'il n'y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à présent, et qu'il n'y en aura jamais. Et, si ces jours n'étaient abrégés, personne ne serait sauvé; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés.

Si quelqu'un vous dit alors: Le Christ est ici, ou: Il est là, ne le croyez pas. Car il s'élèvera de faux christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s'il était possible, même les élus. Voici, je vous l'ai annoncé d'avance. Si donc on vous dit: Voici, il est dans le désert, n'y allez pas ; voici, il est dans les chambres, ne le croyez pas. Car, comme l'éclair part de l'orient et se montre jusqu'en occident, ainsi sera l'avènement du Fils de l'homme. En quelque lieu que soit le cadavre, là s'assembleront les aigles.

Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Alors le signe du Fils de l'homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront et elles verront le Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire. Il enverra ses anges avec la trompette retentissante et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu'à l'autre [...]. Je vous le dis en vérité cette génération ne passera point que tout cela n'arrive. Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, mais le Père seul. Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme Car, dans les jours qui précédèrent le déluge les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu'à ce que le déluge vînt et les emportât tous: il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme. Alors de deux hommes qui seront dans un champ l'un sera pris et l'autre laissé, de deux femmes qui moudront à la meule, l'une sera prise et l'autre laissée. Veillez donc puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. C'est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas. [...] c'est là qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents.





III/ Les prophéties de Jean de Jérusalem :

Jean de Jérusalem était un moine-chevalier faisant partie des huit fondateurs de l'ordre du temple. Mais il fut également un très grand visionnaire. Le manuscrit de son "livre des prophéties" se transmis de génération en génération par une longue chaîne d'intiés, jusqu'à ce qu'il fut découvert dans une synagogue de Varsovie en 1941 par les nazis. Après la guerre, il échoua dans les archives du KGB où le professeur Galvieski le retrouva enfin.

Ecrit au début du XIIème siècle, le "livre des prophéties" se compose de quarante prophéties commençant par "lorsque l'an mille viendra après l'an mille..." qui parle de notre époque et du début de l'an 2000, puis à partir de la 31ème : "lorsque ce sera le plein de l'an mille qui vient après l'an mille..." qui prophétisent "l'âge d'or".

On dit que Nostradamus lui-même aurait puisé dans ce manuscrit pour écrire ces centuries.

En voici quelques unes :


Prophétie n°2 :

Lorsque commencera l'an mille qui vient après l'an mille,

L'homme aura peuplé les cieux et la terre et les mers de ses créatures.

Il ordonnera

Il voudra les pouvoirs de Dieu

Il ne connaîtra aucune limite.

Mais chaque chose se retournera

Il titubera comme un roi ivre

Il galopera comme un chevalier aveugle

Et à coups d'éperon il poussera sa monture dans la forêt,

Au bout du chemin sera l'abîme.

On peut imaginer dans cette prophétie le "retour de chaque chose" dans les crashs d'avion se reproduisant de façon répétés, les pétroliers qui s'échouent, etc... En effet, chaque chose que l'homme a créé dans son désir de conquête, se retourne de plus en plus contre lui, sans que celui-ci n'y attache une grande attention, poursuivant toujours plus loin son désir de pouvoir...


Prophétie n°6 :

Lorsque commencera l'An Mille qui vient après l'An Mille

Le père prendra son plaisir avec sa fille

L'homme avec l'homme la femme avec la femme

Le vieux avec l'enfant impubère

Et cela sera aux yeux de tous

Mais le sang deviendra impur

Le mal se répandra de lit en lit

Le corps accueillera toutes les putréfactions de la terre

Les visages seront rongés les membres décharnés

L'amour sera haute menace pour ceux qui ne se connaissent que par la chair.

N'est-ce pas là une description parfaite de la pédophilie, de l'inceste, de l'homosexualité et du SIDA ?


Prophétie n°32 :

Lorsque ce sera le plein de l'An Mille qui vient après l'An Mille

L'homme aura conquis le ciel

Il créera des étoiles dans la grande mer bleu sombre

Et il naviguera sur cette nef brillante

Nouvel Ulysse, compagnon du Soleil, pour l'Odyssée Céleste

Mais il sera aussi le suzerain de l'eau

Il aura construit de grandes cités nautiques

Qui se nourriront des récoltes de la mer

Il vivra ainsi en chaque point du grand domaine

Et rien ne lui sera interdit.

L'âge d'or tant attendu marquera-t-il la conquête de l'espace et des océans ?


IV/ Les prophéties de Saint Malachie :

En 1595, paraissait à Venise un ouvrage écrit par un moine bénédictin, Arnold Wion, et consacré aux évêques de son ordre. Arrivé à Saint Malachie (1094-1148), celui-ci donne une petite liste de prophéties qu'il attribue à cet ancien évêque et dont encore aujourd'hui, on ne peut garantir l'authenticité. Cette liste est censée définir 112 papes (jusqu'à la chute de l'église) à l'aide d'une petite maxime latine, décrivant chacun d'entre eux. Supercherie ou pas, on est bien obligé d'admettre que ces prophéties, jusqu'à aujourd'hui, sont tombés juste pour la grande majorité des papes. Quelques exemples :

"De l'enfer en travail" désignait le pape Urbain VI (1378-1389). Celui-ci, de son vrai nom "Pregnani" (du latin "praegnans" qui signifie "en travail") était né dans un quartier de Naples appelé Inferno ("l'enfer").

"Du petit homme" désignait le pape Pie III (1503). Il était de la famille des Piccolomini, qui signifie "petits hommes"...

"La lumière dans le ciel" désignait le pape Léon XIII, dont les armoiries ont une comète qui les traverse.

"La fleur des fleurs" désignait le pape Paul VI (1963-1978), dont les armes montrent deux lys d'argent.

"De l'intermède d'une lune" désignait parfaitement Jean-Paul Ier (1978), dont le pontificat dura un tout petit peu plus d'une lune : 33 jours !

Actuellement, Jean-Paul II serait le 110ème dont la devise est "du travail du soleil". Cette devise n'a pas encore trouvé son sens. Ensuite viendra l'avant-dernier pape, dont la devise "la gloire de l'olivier" pourrait décrire un pape juif ou d'origine juive (pourquoi pas le cardinal Lustiger, de son vrai nom Aaron jusqu'à son baptême en 1940, descend bien de la maison d'Israël...).

Enfin, le dernier pape, appelé Pierre le Romain à qui aucune devise n'est assignée, mais dont le nom est inséré dans un petit texte : "Au moment de l'extrême persécution de la sainte église romaine, siégera Pierre le Romain, qui paîtra ses brebis au milieu de nombreuses tribulations. Celles-ci passées, la ville aux sept collines sera détruite et le juge redoutable jugera le peuple." Celui-ci bouclera donc le règne des papes au Vatican...




V/ Les prophéties de Nostradamus :

Né le 14 décembre 1503 à Saint-Rémy-de-Provence, d'une famille de juifs convertis, Michel de Nostredame, qu'on appellera Nostradamus, a sans conteste était le plus grand visionnaire du millénaire. Il s'inspira pour écrire ses centuries., de méthodes kabbalistique, d'astrologie, de tradition judaïque, mais aussi de livres de magie et de prophéties grecques. Ses prédictions s'étendent de l'an 1555 à 3797 après J.C. ! Elles sont composés sous forme de centuries., elles-même composées de quatrains.

Nostradamus a prédit 3 antéchrist qui se succéderont. Le premier est généralement représenté par Napoléon ("Un empereur naistra pres d'Italie, Qui à l'empire sera vendu bien cher, Diront avec quels gens il se ralie, Qu'on ne trouvera moins prince que boucher. I, 60"), le second serait Hitler, et le troisième est annoncé pour notre époque dans le quatrain X de la 72ème centurie :

L'an mil neuf cent nonante neuf sept mois,

Du ciel viendra un grand roy d'effrayeur.

Ressusciter le grand Roy d'Angoulmois,

Avant apres Mars regner par bonheur

Si l'on tient compte de l'époque où a été écrit ce quatrain, il faut remonter avant notre calendrier actuel (grégorien) pour partir du calendrier julien. De ce fait, on obtient un décalage qui place cette prophétie non pas en juillet 1999, mais en Août de cette année, un peu après l'éclipse du 11 Août, décrite par Nostradamus comme le signe annonciateur de l'arrivée de l'antéchrist.

Dans son quatrain VIII de la 77ème centurie, il annonce que la guerre de l'antéchrist durera 27 années :

L'antéchrist trois bien tôt annihilé.

Vingt et sept ans sang durera sa guerre :

Les hérétiques morts, captifs, exilés,

Sang corps humain eau rougie grêler terre.

Mais comme de nombreux prophètes, après cette période de guerres et de misère, se lèvera pour l'homme un monde nouveau, l'âge d'or tant attendu...


VI/ Les prophéties du "Liber Vaticinationem Quodam Instinctumentis" :

Aux alentours de l'an 346 après J.C., un érudit inconnu écrivit le seul ouvrage prophétique connu à ce jour, donnant des dates exactes : le "Liber Vaticinationem Quodam Instinctumentis". Le Vatican fit tout pour détruire cet ouvrage, qui se fraya malgré tout un chemin à travers les siècles. Il découpe l'histoire en une série de périodes qui se chevauchent et qui sont désignés par le terme "norma" ("règle", "modèles", "motif"). Ces normaes couvrent des périodes de temps fixes, ordinairement 60 ou 144 ans, et les prophéties qui leur sont associées sont indiscutablement très précises.

Pour notre époque (1945-2089) vous pouvez interpréter cette prophétie à votre idée, et pourquoi pas en discuter ensuite sur la mailing-liste ou le forum :

LXIV, 9 :

"Les dieux des anciens reviendront

Dans les rues et les tavernes de l'Empire.

Les arbres se ratatineront dans le vent chaud

Et les eaux de Florence s'assécheront.

Dans les terres au-delà des Colonnes d'Hercule

Là se lèvera le spectre d'une figure cornue

Et l'aruspice [le devin] retournera à la table

Pendant que les eaux se retireront ruches [?].

En meuglant, le bétail attirera sur lui le tigre

Mais la douve du fermier restera dans sa bouche

Du pays des juifs s'en vient rapidement

L'homme qui est justifié par la corne d'abondance."


VII/ Les prophéties du pape Jean XXIII :

Né le 25 Novembre 1881 à Sotto-il-Monte, Angelo Roncalli, futur Jean XXIII, écrira en 1935 une série de prophétie concernant la fin du millénaire. Malheureusement, comme beaucoup de prophéties, celles-ci sont relativement hermétiques, et n'ont pas encore fait l'objet d'une réelle interprétation exhaustive. En voici quelques unes :

Lumière de la lumière et antique flamme chaque espérance arrive à sa rive

Amie rotonde défais tes cheveux, quelqu'un tombe, ne le ramasse pas.

Le visage de la femme est homme et l'unité n'existe pas sinon là où la glace se lève et descend.

Certains voient dans cette prophétie une relation avec la fonte des glaces.


Jean XXIII 



C'est le temps des deux empereurs.

Et la Mère n'a pas de père, parce que beaucoup veulent être son père. Et deux seront soutenus par leurs adversaires.

Les cris et les barrières de la contestation se lèvent, mais déjà la bête sort de l'eau.

Et la famine arrête les armées.

Les hommes se comptent mourir.

Et après la famine, la peste.

Dieu a déchaîné la guerre de la nature pour empêcher la guerre des hommes.

Le premier empereur meurt de faim, enfermé dans la tour de son rêve.

Le second empereur dans le désert, attaqué par les animaux de la peste, inconnus.

La fille de Caïn est montée au Nord, pour prêcher.

Luxure dans la nouvelle Babylone pour sept ans.

La septième année tombe le septième voile de Salomé, mais il n'existe pas d'empereur, il n'existe pas qui saura lever l'épée et couper le cou de Jean.

Le temps est proche.

On peut supposer à la lecture de cette prophétie, que deux personnes se disputeront le pouvoir sur un état ou une religion (la mère : l'église !). Sans doute y'aura-t-il des famines qui empêcheront ainsi un conflit mondial qui aurait pu détruire la planète ? Puis sans doute, là encore, la venue d'un "sauveur" qui rétablira la paix...